Aller au contenu principal

MFR Hauts-de-France : nouveaux partenariats signés

La fédération régionale des MFR signe trois nouveaux partenariats lors de sa rencontre annuelle.

L’engagement vu par Marianne Dutoit.
L’engagement vu par Marianne Dutoit.
© AAP


La fédération régionale des Maisons familiales et rurales (MFR) des Hauts-de-France organisait ce mardi 21 juin, sa 38ème rencontre annuelle à Amiens. L’occasion pour Guy Martel, président de la fédération régionale des MFR de rappeler que notre grande région compte 22 MFR, s'appuyant sur l'implication de 308 administrateurs et 598 salariés.
3 181 élèves ont été formés cette année, à partir de la classe de quatrième vers les formations supérieures. Et 83 % des élèves sorties des MFR ont un emploi ou poursuivent leurs études. Au cours de cette rencontre annuelle, de nouveaux partenariats ont été signés et la notion d’engagement a été abordée.

Trois nouveaux partenariats signés
Oser le pari du partenariat, tel est la devise de la fédération régionale des MFR. «Un partenariat est un engagement pris entre les deux signataires dans lequel est inscrit le cadre et les objectifs qui ont été fixés permettant de créer des dynamiques au sein des deux structures signataires», explique Pierre-André Leleu, directeur de la fédération régionale des MFR Hauts-de-Fran­ce. Trois nouveaux partenariats ont été signés au cours de cette rencontre. En discussion depuis deux ans, La Poste synonyme de proximité dans la ruralité comme les MFR, en pleine révolution numérique et ouverture sur la jeunesse (examen du code de la route) a signée cette convention sur le thè­me de «la promesse et la coopération pour le futur», indique Pierre-André Leleu. Destination Pologne est la deuxième entreprise à avoir signé le partenariat lors de cette journée. «C’est un partenaire pres­que devenu incontournable», ex­plique le directeur, car nombreux sont les élèves des MFR à se rendre en Pologne lors des voyages d’étu­de ou stages professionnelles en entreprise. Signé la semaine dernière, un partenariat avec la Gu­ya­ne a aussi été mis en place, permettant dès la rentrée prochaine l’envoie de deux élèves de la MFR de Rollancourt en stage mais aussi d’un moniteur, Rémi Vahé, montré comme un acte d’engagement par le directeur.

Oser l’engagement
«Comment donner envie aux autres l’envie de s’engager ?», poursuit Pierre-André Leleu. Rappelons que les MFR s’organisent autour d’un conseil d’administration, soit de personnes et notamment de pa­rents d’élèves qui ont fait le choix de s’engager. L’engagement est donc le cœur des MFR. Marianne Dutoit, agricultrice, présidente de la fédération nationale du Cheval et administratrice Vivéa, était invitée à intervenir. Pour elle, trois raisons expli­quent l’engagement. Il faut tout d’abord s’engager pour soi, pour une raison personnelle. Puis pour les autres et enfin pour un métier, une profession. Néanmoins, il faut «oser, avoir l’audace», explique-t-elle, «le tout étant de trouver le juste équilibre entre le travail, la vie de famille mais aussi la santé.» Pour cela, Marianne Du­toit recommande de ne pas négliger les petites motivations : «il faut accepter toutes les petites motivations», dit-elle, valoriser dès le plus jeune âge les actes d’engagements et exercer un travail d’accompagnement pour les nouveaux. L’engagement, au-delà d’apporter un «épanouissement incroyable», s’est «être acteur et auteur de sa vie et seul les gens engagés peuvent le dire», explique-t-elle. Elle finira par conclure que «toutes les formes d’engagements font avancer la démocratie et la conquête sociale. Place maintenant à vos réflexions.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde