Aller au contenu principal

Mieux gérer les adventices en comprenant leurs traits biologiques

Connaître la flore des parcelles est une étape primordiale au raisonnement agronomique du désherbage.

Présence de ray-grass dans un champ de céréales.
Présence de ray-grass dans un champ de céréales.
© V. Marmuse / CAIA

Raisonner le désherbage avec l’agronomie, c’est d’abord prévenir les risques d’infestation via la rotation, les techniques d’implantation ou la gestion de l’interculture. Ces actions préventives ne peuvent être efficaces que si elles sont raisonnées en adéquation avec le type de flore visé et ses traits biologiques.
La connaissance des périodes de levées des adventices permet, via l’activation de certains leviers agronomiques (rotation des cultures, diversité des dates d’implantation, faux semis) de mettre en œuvre des stratégies d’esquive par rapport à ces dates préférentielles d’émergence.
Cet exemple, qui illustre l’enjeu que représente la connaissance de la biologie des adventices, n’est pas un cas isolé. Par exemple, connaître les profondeurs de germination ou la longévité des graines dans le sol peut aider à comprendre l’évolution de la flore en fonction du travail du sol, et donc à orienter les choix de gestion de l’interculture.

Au sommaire de l’article :
Période préférentielle de levée
Profondeur de germination
Période de grenaison
Pour des levées homogènes
Récolter les menues paille

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde