Aller au contenu principal

Mieux valoriser les talents des paysans picards

Le potentiel agricole régional mis en avant lors de l'inauguration du stand de la Picardie au SIA.

© AAP


«Vous avez du talent !» disait Claude Ge­werc, président du Conseil régional lors de l’inauguration du stand Picardie au Salon de l’Agriculture, mardi 25 février. Accompagné de Christophe Buisset, président de la chambre régionale d’agriculture, et de Didier Verbeke, président du comité de promotion des produits de Picardie, il avait d’abord visité le stand, découvrant la diversité des produits présentés et des activités, en particulier celles liées au tourisme et à la formation. La semaine de l’agriculture est l’occasion de faire un focus sur l’agriculture et le président du Conseil régional a rappelé l’importance de ce secteur d’activité pour notre région.
Mais on pourrait mieux faire, disait-il, puisque si les agriculteurs picards savent produire, et il le font bien, la transformation n’est pas souvent faite sur place. Claude Gewerc voudrait que l’on ramène de la valeur ajoutée sur nos territoires, en y créant de la richesse et des emplois. Notre région recèle d’un énorme potentiel, du savoir-faire, il manque peut-être d’outils en matière de formation, et «le Conseil régional sera toujours à vos côtés si vous avez des projets structurants sur les territoires» disait son président, en redisant son attachement indéfectible à la Picardie.

Agriculture plurielle
Christophe Buisset a insisté sur le caractère pluriel de l’agriculture de notre région, une agriculture diversifiée dans ses productions, ses structures, ses filières de commercialisation. Et une agriculture à la fois productive et respectueuse de l’environnement. Le secteur de l’élevage doit être conforté, affirmait le président de la chambre régionale qui rappelait les développements industriels ou scientifiques générés en aval de l’agriculture régionale, grâce au pôle de compétitivité, au centre de valorisation des glucides, ou encore Agro Transfert. Les débouchés des produits agricoles ou de leurs co-produits peuvent être très importants, non seulement pour l’alimentation humaine ou animale, mais aussi dans de très nombreux domaines non alimentaires.

Plus de 600 produits "Terroirs de picardie"
L’agriculture picarde reste perçue comme une agriculture de grandes productions. De nombreux agriculteurs ont développé ou re-développé la production de produits du terroir, vendus en circuit court, et une marque collective régionale, Terroirs de Picardie, a été déposée. Didier Verbeke a rappelé le chemin parcouru, avec 1,5 million d’unités produits vendues sous cette marque régionale il y a sept ou huit ans, et 22 millions aujourd’hui.
Plus de 600 produits, provenant de plus de 100 exploitations agricoles de la région, sont vendus sous la marque Terroirs de Picardie, et le marché se développe, grâce à l’organisation des circuits de commercialisation, en fédérant divers acteurs et métiers. Cela permet à un plus grand nombre de consommateurs l’accès de ces produits très divers : des légumes, des fromages et produits laitiers, des conserves à base de viandes, des boissons... Cela apporte aussi aux producteurs, qui s’inscrivent dans une démarche de progrès, une meilleure reconnaissance de leur travail. Et cela renforce l’identité régionale, disait Didier Verbeke.

Deux élèves de l'Aisne aux 2è et 3è places des Ovinpiades des jeunes bergers

C'est Gaël Eyssautier, un élève du lycée agricole de Carmejane, dans les Alpes de Haute-Provence, qui a remporté la finale nationale des jeunes bergers, organisée le 22 février au Salon de l’Agriculture. Il devance Anthony Duchenne, originaire de Plomion dans l'Aisne, et Laurent Loury, originaire de Boissy Fresnoy dans l'Oise, tous deux du lycée agricole de Vervins dans l’Aisne. A l’issue des sélections régionales, pas moins de 38 bergers, dont cinq filles, se sont disputés le titre national de meilleur jeune berger. Et pas moins de cent établissements agricoles avaient présenté 730 élèves aux sélections régionales de l’automne 2013-hiver 2014.
Les Ovinpiades offrent à des futurs éleveurs la possibilité de découvrir cette filière ou d’approfondir leurs connaissances. Elles s'inscrivent dans l’action «Reconquête Ovine», pilotée par la Fédération Nationale Ovine et l’Institut de l’Elevage.



Les résultats des éleveurs de la Somme aux concours bovins

- En Prim'Holstein, Fanfare (Shottle x Pic Shaker) présentée par la Scea Popot Decourt à Vironchaux s'est classée 10è dans la section 2A  catégorie jeune.
- En Flamande, Fanchon présentée par la ferme du lycée du Paraclet s'est classée 2è dans la catégorie femelles en première lactation, et Eugénie, présentée par le Gaec du Rossignol à Coigneux s'est classée quatrième dans la catégorie des femelles en deuxième lactation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Né dans le Nord, le Lin Français se développe dans l’Aisne
Portée par une demande mondiale croissante tirée notamment par la Chine et l’Inde, l’entreprise de teillage Le Lin Français-Jean…
Trois premiers prix au CGA : «la reconnaissance de notre travail»
La remise des prix du Concours des pratiques agro-écologiques avait lieu ce 20 mai. Trois agriculteurs de la Somme sur les cinq…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde