Aller au contenu principal

Mobilisation nationale le 23 juin à Paris

A l'appel de la Fnsea et des JA, les agriculteurs manifesteront pour la compétitivité des filières animales et végétales.

Le 12 avril dernier, les agriculteurs picards s'étaient déjà mobilisés sur les mêmes thèmes (ici dans l'Oise). Ils sont appelés à le faire à nouveau le 23 juin à Paris.
Le 12 avril dernier, les agriculteurs picards s'étaient déjà mobilisés sur les mêmes thèmes (ici dans l'Oise). Ils sont appelés à le faire à nouveau le 23 juin à Paris.
© AAP

Faisant suite aux nombreuses actions syndicales qui se sont déroulées partout en France depuis cet hiver, et plus récemment le 12 avril dernier, la Fnsea, les JA et les associations spécialisées appellent à manifester le dimanche 23 juin à Paris sur le thème principal de l’élevage. Les organisateurs attendent 15 000 manifestants.
Cette action nationale a une double ambition. D’une part, obtenir des pouvoirs publics des réponses aux doléances déposées à l’occasion de la manifestation du 12 avril et notamment en matière d’encadrement des relations commerciales, de simplification administrative, d’allègement des normes ou encore de fiscalité écologique. D’autre part, cette action a pour objet de montrer aux Français l’importance de conserver des filières agricoles fortes garantissant une qualité et une sécurité alimentaire mais aussi des territoires ruraux vivants, dynamiques et porteurs de biodiversité.
Le thème central est donc bien l’élevage, mais les revendications sont plus larges et touchent l’ensemble des filières. De nombreuses charges et contraintes réglementaires pèsent en effet sur l’ensemble des exploitations, d’élevage comme de grandes cultures. Pourtant, les filières agricoles disposent de nombreux atouts et sont capables d’apporter des solutions dans le contexte économique actuel.
L’événement se déroulera en deux temps. Une première partie revendicative s’articulera autour d’un défilé de Montparnasse aux Invalides avec tracteurs et animaux. Un second temps convivial d’échanges avec le grand public parisien aura lieu sur l’esplanade des Invalides, en partenariat avec l’ensemble des interprofessions, végétales et animales. Les organisateurs souhai­tent que cette journée soit aussi un moment fort de rencontres et d’échanges avec le public dans la continuité de ce qui est fait au Salon de l’Agriculture.
Les Fdsea des trois départements picards prévoient des bus pour faire le déplacement. Les inscriptions sont dès à présent ouverte.

POINT de VUE

Michel Lapointe, président de la Frsea Picardie

Gouverner, c'est "pleuvoir" ? 

Après un printemps dont la froidure restera dans les mémoires, nos meilleures prévisions ne sont pas plus optimistes pour l’été.
En effet, faute à une goutte verte centrée sur Paris, nous allons être soumis à des pluies continues de taxes, azote, phyto, transport, et à des rafales de durcissement des directives nitrate.
Il pourrait même tomber des grêles d’interdictions.
Alors que nous pensions être une solution pour participer au retour du soleil sur notre pays, notre économie s’enlisera, alourdie par ces orages dévastateurs. Pendant ce temps, nos concurrents rouleront tranquillement vers nos clients, sereins de la compétitivité qui leur sera ainsi offerte.
Et penser que par la PAC nous sortirons de l’ornière est vraiment une idée Foll !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde