Aller au contenu principal

Moisson : des PS élevés et de bons potentiels de rendements

La récolte des blés et colzas, dans les terres samariennes a débuté, pour les premiers, lundi 15 juillet. Les résultats sont plutôt prometteurs.

Au sud comme à l’est du département, si le temps reste au beau fixe, «la moisson devrait être terminée avant le 1er août.
Au sud comme à l’est du département, si le temps reste au beau fixe, «la moisson devrait être terminée avant le 1er août.
© Alix Penichou



C’est au fil de la maturité des céréales, que la plaine samarienne se vide peu à peu de ses orges, blés et colzas. Ainsi, à l’heure où nous rédigeons cet article, mercredi 24 juillet, plus de la moitié des blés sont aujourd’hui récoltés au sud et à l’est du département. Au nord et à l’ouest du département, ces secteurs sont toujours un peu plus tardifs, car les premières bennes de blé ont été livrées, ce mardi 23 juillet, soit une semaine plus tard. Par conséquent, 20 % des blés ont, à ce jour, été récoltés dans ces secteurs géographiques.
Côté résultats, bonne surprise ! Les différents organismes stockeurs présents sur le territoire s’accordent à dire que le potentiel rendement en blé est bon, mais reste tout de même très hétérogène. «En fonction des secteurs géographiques, de l’état des réserves hydriques, de la pluviométrie tombée en mai et juin derniers et de la qualité des terres, les rendements oscillent entre 70 et 120 à 130 qx/ha», commente Frédéric Toullet chef des régions sud et est de la coopérative agricole Noriap.
Le poids spécifique (PS) des blés récoltés est, quant à lui, très satisfaisant. «En moyenne, le PS des blés se situe aux alentours de 80 kg par hectolitre», annonce la coopérative agricole Calipso. Autre critère de qualité également beaucoup regardé lors de la récolte : la teneur en protéines. «Celle-ci est, pour l’instant, plutôt correcte, dans la limite contractuelle», explique Jean-Charles Denis, directeur de la coopérative de Calipso, «et se situe, en moyenne, au-delà de la barre des 11 %» pour Noriap.

Colza
En parallèle, la récolte des colzas a, elle aussi, bel et bien démarré. Plus de deux tiers des colzas ont été battus dans les régions sud et est de Noriap. «Les rendements ne sont pas extraordinaires et légèrement décevants», développent les différents organismes stockeurs. En effet, ces derniers sont inférieurs à ceux de l’an dernier et varient, cette année, en moyenne, entre 35 et 40 qx/ha.
Bref, quoi qu’il en soit, au sud comme à l’est du département, si le temps reste au beau fixe, «la moisson devrait être terminée avant le 1er août», explique Frédéric Toullet. Quant à l’ouest du département, les parcelles sont aujourd’hui tout juste mûres. La récolte devrait donc se terminer un peu plus tard.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde