Aller au contenu principal

Moreuil : fin des quotas betteraviers et régionalisation

Echo de l'assemblée cantonale de Moreuil.

Les producteurs du canton de Moreuil ont pu débattre sur des sujets d’actualité forts tels que la régionalisation ou encore la fin des quotas betteraviers de 2017.
Les producteurs du canton de Moreuil ont pu débattre sur des sujets d’actualité forts tels que la régionalisation ou encore la fin des quotas betteraviers de 2017.
© AAP

L’assemblée générale du canton de Moreuil s’est déroulée le 29 janvier dernier. Près de vingt producteurs se sont donné rendez-vous afin de revenir sur les faits marquants de 2015 et de discuter des thématiques fortes d’avenir.
«Tant du point de vue syndical, qu’économico-politique, l’année 2015 a été réellement chargée à tous les niveaux», a annoncé Olivier Damay, président du canton de Moreuil, en début d’assemblée. Il a rappelé que les trois départements que sont la Somme, l’Oise et le Pas-de-Calais, représentaient à eux seuls la moitié de la production française de betteraves, raison pour laquelle la compréhension des enjeux de la fin des quotas était essentielle pour nos producteurs.
A sa demande, Etienne Lenaerts, directeur de l’ASBS, est donc intervenu sur le sujet. Ce dernier a fait part de l’inquiétude du syndicat betteravier face à des marchés qui pourraient être de plus en plus évolutifs, avec une concurrence accrue face à des exportateurs très compétitifs tels que la Thaïlande ou encore le Brésil, le tout dans un contexte de hausse de la production mondiale de 2 % par an. Il a rappelé que les discussions avec les industriels restaient très compliquées, au vu de la législation européenne sur la concurrence, et a garanti que la recherche de nouveaux moyens juridiques était en cours pour entamer des négociations et garantir des prix rémunérateurs aux producteurs.
L’assemblée cantonale a également était l’occasion pour Jean-Michel Serres d’intervenir sur la régionalisation, la première session du Conseil régional ayant eu lieu le 28 janvier dernier. Nommé à la tête de la Commission «Agriculture et agroalimentaire», Jean-Michel Ser­res a rappelé les principaux objectifs de la Région qui sont d’accompagner les entrepreneurs et de relancer l’emploi. Il a également présenté les intentions à court terme de la Région, à savoir la mise en place d’une aide à la trésorerie conjoncturelle et un appui à la prise en charge de la restructuration des prêts pour les éleveurs, mais également la mise en œuvre d’une aide à la modernisation des outils de production pour chacune des filières agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde