Aller au contenu principal

Négoce : Carré mise sur les nouvelles formes d’agriculture

Les traditionnelles réunions hivernales organisées par le groupe Carré avaient un fil rouge bien précis cette année. Elles étaient placées sous le signe de l’agriculture durable.

Le GIEE «Eco-phyt’» mène des essais pour accompagner les agriculteurs dans leur transition écologique.
Le GIEE «Eco-phyt’» mène des essais pour accompagner les agriculteurs dans leur transition écologique.
© D. R.

«Tendre vers davantage d’agronomie et moins de produits.» C’est ainsi que Philippe Leclercq, directeur développement du groupe Carré, résume les objectifs du groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) «Eco-phyt’», qui a  été présenté aux clients-agriculteurs. «Nous voulons accélérer nos travaux et nos expérimentations pour guider au mieux les exploitants et nos équipes vers les nouvelles formes d’agriculture (de conservation, raisonnée, intégrée, biologique, ndlr)», poursuit le responsable.
Reconnu par le ministère de l’Agriculture et opérationnel depuis octobre 2018, le groupement s’est fixé trois axes principaux de travail : conduite de matériels et nouvelles techniques (essais, OAD…), agriculture de précision (modulation des doses, cartographie du parcellaire) et agro-biodiversité (études de sols, auxiliaires de culture…). Une vingtaine d’agriculteurs a déjà rejoint la structure, qui se laisse un an pour recruter.
Chaque membre doit au préalable réaliser un audit «Haute valeur environnementale» de niveau 3 (HVE 3) sur son exploitation. «Il se base sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et, dans certains cas, de l’irrigation, explique Philippe Leclercq. Cet audit servira à mettre en avant les leviers mobilisables par chacun pour réduire son IFT (indicateur de fréquence de traitements)». Des ateliers d’agriculteurs pourront ensuite être constitués pour collaborer sur des thématiques communes.

L’agribashing
Si le groupe Carré se mobilise en faveur d’une agriculture plus durable, c’est qu’il voit poindre un durcissement en matière d’utilisation des molécules. «Un énième herbicide a été retiré du marché la semaine dernière, dans un contexte de séparation attendue du conseil et de la vente de produits phytosanitaires», indique Maximilien Carré, directeur général délégué. «Avec ces accumulations de charges et de réglementations, attention tout de même à ne pas perdre la notion de compétitivité», a-t-il fait part.
Le dirigeant a également confié ses craintes concernant les critiques récurrentes auxquelles doivent faire face les agriculteurs : «Notre profession doit redorer son blason vis-à-vis des citoyens, d’où notre volonté de communiquer sur les bonnes pratiques.» Ainsi, le négociant propose une matinée d’échanges, le 30 janvier prochain, autour du thème de l’agribashing. En présence de Thierry Bailliet, agriculteur du Pas-de-Calais, très présent sur les réseaux sociaux. Il s’agira de comprendre le phénomène, de partager les expériences et de partager quelques conseils pour bien faire connaître son métier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde