Aller au contenu principal

Vache laitière
Noëlle, une vache habituée des concours sera présente au Sia

Direction le concours général agricole du Sia pour Stéphane Leullier, éleveur à Caulières et sa vache Noëlle. Il se dit fier de présenter sa vache habituée des concours.

Stéphane Leullier et sa vache Noëlle sont sur le départ du concours général  agricole du Sia.
Stéphane Leullier et sa vache Noëlle sont sur le départ du concours général agricole du Sia.
© B. R.

Stéphane Leullier est agriculteur à Caulières et, ce week-end, il va présenter au Sia, Noëlle, une vache normande de 850 kilos. Du haut de ses six ans, Noëlle en est à sa quatrième lactation. Gestante de cinq mois, elle a le dos bien rectiligne, et c’est ce qui séduit les juges pour l’éleveur. «Elle a été choisie sur différents critères, principalement sur sa morphologie, un excellent bassin et une ligne de dos hyper rectiligne.»

Noëlle est une habituée des concours départementaux, déjà deux à son actif : «Elle a fait le Comice de Forges-les-Eaux en 2022 et le festival de l’élevage à Forge également en 2023.» Il s’agit là d’une vache habituée à sortir, explique l’éleveur. Même si le Sia est une étape supérieure pour cette jeune bête : «Il y a un peu plus de stress parce qu’il y a beaucoup plus de monde», ajoute Stéphane Leullier.

 

Une concurrence rude

Pour le concours, 59 vaches ont été sélectionnées, dont 19 vaches suppléantes. Stéphane Leullier confirme que la concurrence est bien présente : «Il y a la gagnante de l’année dernière, la meilleure vache laitière et la meilleure vache bouchère dans la catégorie. Il y a du niveau.»

Pour l’éleveur, ce n’est pas la gagne le plus important. L’essentiel, c’est le bien-être de sa vache et de prendre du plaisir : «On n’y va vraiment pas pour la compétition, c’est surtout la récompense du fruit de notre travail.» Participer au concours de Paris reste synonyme de coûts importants, tant financier qu’en termes d’organisation : «Je peux me permettre d’y aller parce que je ne suis pas seul sur la ferme. Mais la vie à la ferme continue et c’est primordial», conclut Stéphane Leullier.

Mercredi matin, les derniers préparatifs attendaient l’éleveur : «Il n’y a plus qu’à préparer son sac et ma valise, et on sera prêt à partir.» Le départ est prévu ce vendredi 23 février pour une participation au concours dimanche, à 11h30. Cette année, le jugement se fera seulement sur la conformation sans prendre en compte la production laitière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

dégâts sanglier approche affût 1er avril
Le tir du sanglier ré-autorisé à partir du 1er avril

La préfecture de la Somme a décidé de prolonger la période de chasse du sanglier dans la Somme sous conditions en modifiant l’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde