Aller au contenu principal

Non au classement en zone vulnérable du secteur de l’Authie

Assemblée cantonale de Bernaville.

Les adhérents du canton se sont réunis en assemblée le 11 décembre.
Les adhérents du canton se sont réunis en assemblée le 11 décembre.
© AAP
Réunis en assemblée générale à la salle des Loisirs de Bernaville sous la présidence de Benoît Dubreuil avec la participation d’Olivier Faict, président de la commission environnement chambre d’agriculture/Fdsea, la quinzaine d’agriculteurs du canton a accueilli positivement la décision du comité de bassin de l’Agence de l’eau Artois-Picardie visant à refuser le classement des communes bordant l’Authie en zone vulnérable. C’était l’un des sujets les plus préoccupants pour une partie des agriculteurs du canton. «Nous devons cette décision aux arguments du terrain», s’est félicité Olivier Faict. En effet, il a fallu prouver que l’eutrophisation de la mer du Nord n’est pas due à des pollutions d’origine agricole. La preuve a été faite également que les teneurs en nitrates dans les eaux souterraines sont nettement inférieures aux seuils. D’autre part, la profession a mis en avant le risque de déclin de l’élevage face aux mises aux normes auxquelles seront soumis les éleveurs en place. Les arrêts prévisibles entraîneraient un retournement des prairies qui représentent près de 14 % de la Sau dans la zone concernée. Ce qui irait à l’encontre du but recherché. Maintenant, c’est l’attente de la décision du préfet de bassin. « Je ne vois pas comment le préfet de bassin pourrait décider autre chose que de suivre le comité de bassin mais on ne sait jamais», a conclu Olivier Faict.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde