Aller au contenu principal

Noriap inaugure à Hautvillers-Ouville son nouveau silo de 35 000 tonnes

La coopérative Noriap poursuit ses investissements dans le stockage.

© AAP


Le silo d’Hauvillers-Ouville près d’Abbeville, l'un des plus gros que possède Noriap, a été mis en service pour la moisson 2013. Il fait partie des 150 sites de collecte que compte la coopérative. L’inauguration a eu lieu jeudi 24 avril en présence du président de la coopérative, Jean-François Gaffet, du directeur général Martin Migonney, et de nombreux élus et personnalités.
Le silo a été construit sur une parcelle de deux hectares. Composé de vingt deux cellules de trente cinq mètres de haut, sa capacité de stockage atteint 35 000 tonnes. L'installation assure également le nettoyage, le triage et le calibrage des grains. La cadence de traitement s'élève à deux cent tonnes à l'heure grâce aux trois boisseaux de cent cinquante tonnes chacun. A chaque mouvement, un système de ventilation évacue la poussière dans son intégralité. «Ce silo est à la pointe de la technologie, il est piloté entièrement par ordinateur. Une centaine d’adhérents y ont déjà livré leur grain lors de la moisson 2013, ce qui a permis à l’équipe d’effectuer des réglages et d'optimiser les deux ponts-bascules», a commenté Martin Migonney, directeur général de Noriap.
Lors de la cérémonie d’inauguration, Jean-François Gaffet, président de Noriap a rappelé ce qui a motivé la construction de ce nouveau silo. «Plus de 85 des céréales produites par les adhérant de Noriap sont destinées à l’industrie : amidonnerie, meunerie et alimentation animale. Nous devons répondre aux attentes de ces clients avec le plus de professionnalisme possible. Cet investissement de neuf millions d’euros répond à leurs exigences de qualité. Le grain y est travaillé et conservé dans de bonnes conditions. Il permet à tous de produire mieux. Pour les adhérents livreurs en apportant une fluidité lors de la réception à la moisson, pour les hommes qui travaillent avec de nombreux dispositifs de sécurité, et pour la coopérative avec des caractéristiques techniques à la pointe du progrès».
La construction de ce nouveau silo s'inscrit dans le cadre du programme d'investissements Epsilon 2010-2015. Chaque année, la coopérative consacre dix millions d’euros aux silos et aux filiales et quatre millions à la maintenance des installations, soit soixante-dix millions d’euros sur cinq ans.
«Nous sommes attachés à la vie économique locale. Cette installation fonctionne avec deux opérateurs et induit en amont et en aval sept à huit temps complets, notamment dans la logistique", a indiqué Jean-François Gaffet, soulignant que le bâtiment a été réalisé par des entreprises en majorité picardes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde