Aller au contenu principal

Opération «police des viandes» des éleveurs de porcs sur l’autoroute A1

Les éleveurs de porcs demandent une revalorisation de 25 centimes par kilo de carcasse.

© AAP

Al’appel des Fdsea de la Somme, du Nord et du Pas de Calais, une quarantaine d’éleveurs, dont la moitié venait de la Somme, ont manifesté lundi 13 mai dernier au péage de Fresnes-lès-Montauban sur A1, dans le sens Lille-Paris. Ils ont intercepté, dès 5h30 du matin, des camions frigorifiques transportant de la viande afin d’en contrôler l’origine. Toutefois, aucun camion transportant de la viande produite hors de France n’a été trouvé. «L’action s’est déroulée un lundi matin, après un long weekend, ce qui a limité la présence de la viande étrangère» regrette Xavier Théron, président de la section porcine de la Fdsea de la Somme. Cette opération coup-de-poing a également été l’occasion pour les éleveurs de distribuer des tracts aux automobilistes et d’expliquer leur situation et leurs revendications.
Ils réclament une revalorisation de 25 centimes par kilo de carcasse. «Cela correspond à une hausse de 50 centimes par kilo sur les produits de type côtes de porc et à une hausse de 70 centimes par kilo sur les produits de type jambon cuit» explique Xavier Théron. «Nos revenus sont en chute libre, il est primordial que des hausses soient passées le plus rapidement possible». Ils souhaitent également que la viande d’origine française soit privilégiée dans les rayons, grâce à l’appellation VPF, ce qui permettrait, selon la Fédération Nationale Porcine (FNP), de faire monter les prix payés aux producteurs.
Cette action, qui entre le cadre d’un mot d’ordre national de la FNP, permet aux éleveurs d’exprimer «leur colère, leur désespoir et la nécessité de revaloriser le prix du porc pour être encore là demain» a lancé Jean-Michel Serres, président de la FNP. Si aucune hausse n’est faite, les éleveurs se sont dits prêts à réitérer leurs actions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde