Aller au contenu principal

Orges d’hiver : premiers résultats plutôt décevants

Les premières récoltes des céréales ont commencé. Retour sur les premiers résultats.

Globalement, les premiers rendements calculés affichent un retrait de 5 qx/ha par rapport à l’année précédente.
Globalement, les premiers rendements calculés affichent un retrait de 5 qx/ha par rapport à l’année précédente.
© © D. R.



Le soleil et la chaleur de ces dernières semaines ont fait évoluer la plaine en un temps record ! Rapidement, orges, colza, pois et blés ont changé de couleur, passant du vert au jaune paille pour les orges, et plutôt marron pour les colzas. Les pommes de terre et les légumes ont également rapidement souffert du manque d’eau.
Bref, les conditions météorologiques actuelles et l’observation de moissonneuses-batteuses dans les parcelles, confirment bel et bien le lancement des premières récoltes des céréales. Et celles-ci démarrent, dans un premier temps, avec la récolte des orges d’hiver, appelés également les escourgeons.
Débutée il y a maintenant une quinzaine de jours dans le département, plus exactement le 22 juin, pour les variétés de lignées, dans le secteur sud et est de Noriap, la moisson des escourgeons est déjà bien avancée sur l’ensemble du département. Celle-ci se termine même dans certains secteurs. Néanmoins, il en reste encore. Dans les secteurs dits un peu plus froids, par exemple, le plateau picard nord, autour de Doullens, la moisson des orges d’hiver a démarré un peu plus tardivement. Tout comme la récolte des variétés hybrides qui a démarré, d’une manière générale, plutôt le week-end dernier dans le département.

Rendement et qualité
Globalement, les premiers rendements calculés affichent un retrait de 5 qx/ha par rapport à l’année précédente. Cette baisse s’applique également pour les variétés hybrides, mais notons que celles-ci affichent un rendement supérieur de 4 qx/ha par rapport aux variétés de lignées pour cette année.
Côté qualité, Sana Terra annonce un poids spécifique (PS) des orges réceptionnées par la coopérative moyen de 66 kilos par hectolitre et une teneur moyenne en protéines aux alentours de 10,8. Qualité jusque là plutôt correcte, mais la déception arrive avec le calibrage estimé à 77 %. Une estimation qui, aujourd’hui, ne répond pas aux 90 %, minimum exigés pour le classement des orges brassicoles vers la filière brassicole.
Pour la coopérative agricole Noriap, Frédéric Toullet, responsable des secteurs sud et est de la coopérative, annonce un PS moyen de 63 kilos par hectolitre et une teneur en protéines comprise entre 9,5 et 12. La mauvaise surprise se situe, elle aussi, sur le calibrage des orges réceptionnées, «très faible», commente-t-il, entre 55 et 60 %.
«Les premiers résultats affichés sont donc décevants», résume Jean-François Florin, directeur de la coopérative Sana Terra. Des résultats qui s’expliquent par la météorologie : manque de luminosité au printemps, des gelées tardives et des excès d’eau au cours du mois de mai, mais également, «par protections fongicides appliquées», fait remarquer le directeur de la coopérative Sana Terra.

Colza et pois d’hiver : premières parcelles battues
Concernant les autres céréales, quelques parcelles de colza, semées plutôt hâtivement, ont été battues dans le secteur est et sud de Noriap. Là aussi, les premiers résultats sont décevants et les rendements calculés affichent un net retrait par rapport à l’année précédente.
La récolte des pois d’hiver, a elle aussi commencée. Le rendement moyen est de 50 qx/ha. Un rendement identique à l’année précédente. La récolte des blés, céréale reine de la moisson, devrait, quant à elle, débuter d’ici une semaine, d’après les différents organismes stockeurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde