Aller au contenu principal

Où vont les aides de la Pac ?

En France, les aides aux exploitations sont beaucoup moins concentrées qu'en Europe.

© AAP

En France, 30% des subventions de la PAC vont aux exploitations spécialisées en céréales et autres grandes cultures. Par ailleurs, 53% du total des exploitations professionnelles françaises, toutes catégories, se partagent 85% de ces subventions, alors que qu'en moyenne européenne ce sont 20% des exploitations qui se partagent 80% des subventions.
C'est ce qui ressort notamment d'un travail de recherche effectué par le service études de l'Agpb (Association générale des producteurs de blé) à partir des données statistiques officielles publiés par le ministère de l'Agriculture.
Selon ces données, en 2011, les exploitations françaises ont reçu au total 9,7 milliards d'euros d'aides de la Pac, dont 8 milliards au titre du premier pilier (organisation des marchés) et 1,7 milliards au titre du deuxième pilier (développement rural).
Si l'on considère la répartition des aides selon la spécialisation des exploitations (voir graphiques ci-contre), l'Agpb note que les exploitations céréalières (52 000 exploi­tations spécialisées en céréales et oléo-protéagineux, 19 000 autres exploitations de grandes cultures et 32 000 exploitations en polyculture élevage pour lesquelles ne sont retenues que les aides aux cultures) ont reçu globalement 3,7 milliards d'euros soit 38% de l'ensemble des aides.
Le montant moyen des subventions perçues par ces exploitations en 2011 s'élève à 39 800 euros pour les céréaliers spécialisés et un peu moins de 45 000 euros pour les autres exploitations de grandes cultures ou de polyculture élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde