Aller au contenu principal

Ovins : des brasseurs d’air pour plus de confort en été

En plus de rafraîchir, l’effet sur les mouches est incontestable.
En plus de rafraîchir, l’effet sur les mouches est incontestable.
© D. R.



Même si elle ne remplace pas l’isolation du bâtiment, la mise en place de brasseurs d’air dans une bergerie qui ventile déjà correctement peut constituer une amélioration de l’ambiance lors de fortes chaleurs. En effet, ces ventilateurs diminuent la température ressentie. Dans un bâtiment, la baisse réelle de température existe même si elle est minime. Et l’effet «ambiance» sur les animaux est incontestable : ils viennent se rafraîchir au ventilateur et mangent mieux. De plus, grâce aux courants d’air générés, ces ventilateurs ont un effet important sur les mouches ! Moins de mouches, c’est plus de confort pour les animaux et les éleveurs !

De 300 à 1 000
Il existe différentes sortes de brasseurs, qui peuvent être utilisés en bergerie. Les plus simples sont des ventilateurs courants à pâles horizontales. Les tarifs varient en fonction de la taille, du type de ventilateurs et de sa puissance. Comptez de 300 € pour les plus petits et plus simples, à plus de 1 000 €  pour les plus performants, parfois couplés à des brumisateurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde