Aller au contenu principal

Ovins : il n’y a plus d’herbe, il faut sevrer

Les brebis vides se satisfont d’herbe de qualité médiocre.
Les brebis vides se satisfont d’herbe de qualité médiocre.
© D. R.

 

 

Compte tenu des conditions climatiques, les agneaux de plus de soixante-dix jours peuvent être sevrés. Dans la plupart des cas, les disponibilités en herbe ne sont plus suffisantes pour assurer les besoins des brebis allaitantes et de leurs agneaux. Les brebis sont prioritaires et les agneaux sont alors finis en bergerie. Une fois taries, les brebis vides présentent de faibles besoins et se satisfont d’herbe de médiocre qualité. Attention à la transition alimentaire, afin de limiter les acidoses chez les agneaux. Dans tous les cas, il faut respecter une transition alimentaire à la rentrée en bergerie.

Au moins 500 g par jour d’aliment
Si les agneaux ne disposaient pas de concentré sous les mères ou bien en consommaient moins 500 g de concentré par jour au cours de la semaine précédant le sevrage, le rationnement du concentré est réalisé sur plusieurs semaines. Commencer alors à distribuer de très faibles quantités de concentré (50 à 100 g par agneau et par jour) et augmenter très progressivement en vérifiant que tous vont à l’auge. Selon la nature du concentré, cette période d’adaptation se prolonge de deux à trois semaines avec un aliment complet et de quatre à cinq semaines avec un mélange fermier. L’incorporation de bicarbonate de soude à raison de 5 à 10 g par agneau par jour pendant quinze jours limite les risques d’acidose.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde