Aller au contenu principal

Ovins : l’arbre, indispensable au bien-être des brebis

Faire pâturer les plantations pour limiter l’entretien mécanique.  
Faire pâturer les plantations pour limiter l’entretien mécanique. 
© © D. R.



Omniprésent dans les exploitations ovines du Massif central, l’arbre est un allié pour le troupeau. Une enquête auprès de quinze éleveurs dresse un panorama de ses atouts et contraintes, et met en lumière des modes d’agroforesterie qui associent l’arbre et la brebis.
Les deux premiers atouts de l’arbre cités sont en lien direct avec les animaux. Le premier concerne leur bien-être pour 75 % des éleveurs. L’arbre protège les brebis et leurs agneaux de la pluie, du vent et du soleil. Le second des atouts cités est lié à l’alimentation. Les bois et sous-bois, mais également les arbres en production de types vergers ou châtaigneraies représentent des surfaces complémentaires aux prairies. L’arbre peut aussi servir de litière grâce aux plaquettes de bois.

L’arbre : une charge de travail supplémentaire
Les éleveurs enquêtés attribuent également à l’arbre des atouts économiques. Les brebis nettoient les plantations à certaines périodes de l’année, et le pâturage limite alors les désherbages et l’entretien mécanique.  Enfin, la moitié des réponses apportées par les éleveurs sont d’ordre environnemental. Le rôle de l’arbre sur la beauté des paysages diversifiés, mais aussi sur la création de biodiversité, la qualité de l’eau et la rétention des berges est ainsi largement reconnu.
Toutes les contraintes citées par les éleveurs enquêtés sont d’ordre économique. La première concerne la charge de travail supplémentaire occasionnée par l’entretien des haies et des arbres pour 40 % d’entre eux. L’arbre est également vécu comme un obstacle à la mécanisation du fait de la difficulté de passage des outils : élagage des branches basses, contour des arbres isolés, débroussaillage manuel sous les clôtures électriques… Enfin, l’entretien de la haie est vécu comme une obligation liée à la Pac.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche technique : «L’arbre et la brebis : l’alliance gagnante»  sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde