Aller au contenu principal

Ovins : mode d'emploi des plaquettes de bois en litière

Des études sont programmées sur la qualité du fumier et ses répercussions à moyen terme sur les qualités agronomiques des sols. 
Des études sont programmées sur la qualité du fumier et ses répercussions à moyen terme sur les qualités agronomiques des sols. 
© © Ciirpo



Remplacer complètement la paille par des plaquettes de bois en litière ne modifie ni les performances, ni le bien-être des brebis et des agneaux. Le prix d’équivalence de la plaquette reste alors un des principaux critères de choix. Par exemple, pour un prix de la paille de 100 € la tonne, les plaquettes de bois sont plus intéressantes économiquement en dessous de 9,5 € le MAP (mètre cube apparent, équivalent à un m³).

Une première couche de 4 cm
Une fois la sous-couche étalée, les plaquettes de bois nécessitent un rechargement deux fois moins fréquemment que la paille avec des quantités trois fois plus importantes au total. La première couche est étalée à raison de 4 à 5 cm d’épaisseur, pas plus ! Le rechargement est réalisé par couches de 2 cm environ lorsque cela est nécessaire.
Les premières mesures réalisées montrent que le temps de travail est très dépendant du type de bâtiment et du mode paillage et plaquettage. Par exemple, avec des brebis à l’entretien et une alimentation sèche, le «plaquettage» au godet prend 25 % de temps en plus que le paillage à la pailleuse. Des références avec d’autres modes de distribution seront bientôt disponibles. En matière de curage, aucune différence de temps de travail n’a été enregistrée entre les deux modes de paillage dans les essais terminés à ce jour.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde