Aller au contenu principal

PAC : le détail du versement des aides

Le 3 décembre ont été versés les DPU, les primes ovines et vaches allaitantes, déduction faite de la réduction pour dépassement budgétaire, de la modulation et de l’avance déjà perçue.

© V. Marmuse / CAIA

Ce 3 décembre, l’ensemble des agriculteurs du département ayant déposé un dossier PAC ont enregistré le versement du complément DPU, et ce après le versement anticipé d’une avance au 16 octobre. Cependant, cette année, bon nombre de règles avaient évolué avant la déclaration au 15 mai dernier, et elles devaient modifier significativement dans certaines situations les sommes versées. Pourtant, le versement de ce début décembre ne fait pas apparaître de changement majeur, ce qui n’a pas manqué d’inquiéter le service syndical de la Fdsea.
Après avoir pris contact avec la Ddtm, les explications sont à présent claires. Mais au-delà des explications sur l’actualité de la semaine, c’est l’ensemble du calendrier des aides qui est trop souvent méconnu.

Ce qui a été versé au 3 décembre
Le versement du 3 décembre porte sur l’ensemble des aides découplées et couplées connues au 15 mai sur la base de leur montant à cette date. Il s’agit donc des DPU, des primes ovines et des Pmtva (primes vaches allaitantes), déduction faite de la réduction pour dépassement budgétaire, de la modulation et de l’avance déjà perçue au 16 octobre.
La réduction pour plafonnement budgétaire s’apparente à un écrêtement lié à une déclaration nationale supérieure au budget fixé. Cette année, ce taux est de 3,31% dans la fourchette connue des années antérieures (entre 1,5% et 4%). Ce taux de déduction minore le montant de référence des DPU.
A ce montant minoré vient s’ajouter l’ensemble des aides couplées connues et activées, notamment les primes ovines et la Pmtva. Ceci donne le montant total individuel des aides avant modulation. A celui-ci s’applique ensuite la modulation ; celle-ci s’élève à 10% en 2012. Dès lors, vous disposez du montant total des aides avant découplage 2012 (lin, chanvre, fécule, protéagineux, tabac…) et en déduisant le montant déjà versé, cela donne le montant du paiement de cette semaine (cf. tableau 1).
Pour les détenteurs de Pmtva, si la déclaration a été faite avant le 15 avril, du fait de la période de détention de six mois des animaux, les Pmtva ont intégré l’assiette de paiement anticipé. Pour les déclarations entre le 16 avril et le 15 mai, elles ont intégré le versement de ce début de mois.

Le découplage 2012 au 20 décembre
Il s’agit des aides calculées sur les montants, surfaces et années de référence du tableau 2, pour lesquelles, en cas de changement sur l’exploitation, un transfert de référence (type transfert de DPU) a été joint au dossier PAC. Ce nouveau montant vient consolider les DPU détenus en propriété par l’exploitant. Le détail du calcul figure dans le tableau 2. Les montants découplés en 2012 feront l’objet d’un versement vers le 20 décembre prochain.

D’autres versements par la suite
L’analyse du dossier permet également de clarifier d’autres dates de paiement à venir : les dotations au titre des programmes réserve (y compris les programmes liés à la reconstruction des aides découplées) interviendront courant janvier, tout comme l’aide au maintien et la conversion à l’agriculture biologique.
L’aide à la qualité du tabac instaurée à compter de cette année fera l’objet d’une avance de 50% en décembre et le solde au plus tard en mai 2013.
L’aide à l’assurance récolte devrait intervenir au plus tard au 31 mars 2013, sur la base des formulaires retournés avant le 30 novembre en Ddtm.
Le solde des aides bovines (Pmtva-Pmsva) s’étalera sur le 1er trimestre 2013.
Enfin, la franchise de modulation sera reversée au plus tard le 30 juin 2013 : la modulation de 10% n’intervenant pas sur les 5 000 premiers euros, la somme équivalente est restituée, soit en régle générale 500 €.

Vraies/fausses nouveautés en 2012 et 2013
En 2012, les agriculteurs ont encore vécu des revirements pénibles. Par exemple, la suppression de l’aide aux nouvelles surfaces en légumineuses était actée, elle a bien eu lieu. La nouvelle aide aux protéagineux s’élève bien à 200 €/ha sur une surface totale de 197 000 hectares. Elle a été confirmée par le ministère. A l’inverse, une aide à l’engraissement avait été annoncée au printemps, avec l’obligation d’un engagement contractuel au minimum de 50 jeunes bovins engraissés et abattus sur l’année. Le gouvernement a purement et simplement annulé cette aide, et la Fnsea, par la voix de Xavier Beulin a demandé l’application de cette mesure qui concerne environ 5000 agriculteurs sur le territoire national, faute de quoi elle attaquerait la décision par tout autre moyen. Le ministre a néanmoins annoncé vouloir maintenir cette aide dès 2013 mais avec des modalités à redéfinir ; l’enveloppe de 2012 étant par ailleurs réaffectée à d’autres aides.

Telepac pour vous y retrouver
Sur le site www.telepac.fr, avec vos identifiants (n° pacage et mot de passe), vous pouvez retrouver vos compte-rendu de paiement.
Ils sont dans la rubrique «courrier», en bas, à gauche, sur la page d’accueil.
Pour la prochaine campagne 2013, les codes telepac 2013 seront imprimés sur les courriers de fin de campagne (notification de portefeuille DPU) qui seront envoyés à tous les agriculteurs. Durant le premier trimestre 2013, les codes 2012 pourront continuer à être utilisés en parallèle du code 2013. Néanmoins, l’activation sera nécessaire pour la télédéclaration 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde