Aller au contenu principal

Pac : l’épineux sujet des prairies permanentes

La dernière réunion d’information Pac, animée par la chambre d’agriculture, le CER, la DDTM et la FDSEA, se déroulait ce jeudi 18 avril à Villers-Carbonnel, après celle de Grand-Laviers, mardi 16 avril et Amiens, mardi 9 avril.

Les prairies permanentes ont été le sujet fort de ces réunions info Pac.
Les prairies permanentes ont été le sujet fort de ces réunions info Pac.
© Samuel Decerf

Pac et primes vont de pair dans les réunions info Pac. Mais aujourd’hui, où en sommes-nous dans les paiements ? Pour la campagne 2018, les aides du premier pilier, à savoir les DPB, le paiement redistributif, le verdissement et les aides couplées ont, pour l’ensemble des agriculteurs, été réglés. Doit encore être versée, pour certains d’entre eux,  l’aide couplée végétale accordée aux producteurs de semences, de légumineuses fourragères et de graminées.
Pour les aides du second du pilier, Bio et Maec, c’est un peu plus laborieux. Difficile, d’ailleurs, pour les agriculteurs, de s’y retrouver. En effet, le règlement de ces aides de 2016 n’est pas encore totalement achevé. Pour 2017, à peine 60 % des dossiers ont été réglés. Et pour 2018, elles étaient attendues en mars 2019, mais rien n’a encore été versé ! Et pourtant, l’année dernière, le ministère avait annoncé un retour à la normale du versement des aides. Or, les plans semblent avoir été révisés et la DDTM a annoncé, lors des réunions info Pac, avoir pour objectif de régler l’ensemble des dossiers de 2016 en juin 2019, ceux de 2017 avant la fin de l’année, et 2018 par la suite.

2019 : dates à retenir
Notons, pour la déclaration Pac 2019, qu’il y a peu de changements : les quelques évolutions de l’outil télépac et de la réglementation qui ont été exposées dans l’édition du 29 avril dernier. Mais le sujet fort de cette campagne est celui des prairies permanentes. Quelle surprise, pour un bon nombre d’agriculteurs, en ouvrant leur dossier Pac au 1er avril, de découvrir que l’administration avait requalifié en prairie permanente des parcelles déclarées en terre arable, sans même les avoir averti et donné la moindre explication !
Ce sujet a été longuement abordé au cours de ces réunions et est loin d’être clos. Mais ces réunions sont aussi l’occasion de redonner quelques dates clés. Ainsi, pour le 9 septembre 2019, au plus tard, l’ensemble des cultures dérobées (Cipan) SIE déclarées dans le dossier Pac doivent obligatoirement être implantées et être maintenues jusqu’au 3 novembre. Pour les paiements, à la mi-octobre seront versées 35 % des aides du premier pilier (C’est moitié moins que l’année dernière), 15 % des aides arriveront courant le mois de novembre, et les 50 % restant, soit le solde, arriveront mi-décembre.
Nous vous rappelons que vous avez jusqu’au mercredi 15 mai, à 23h59, pour faire votre déclaration Pac.

Pensez à prendre votre rendez-vous Pac à Abbeville, Amiens ou Estrèes-Mons avec la FDSEA dès maintenant au 03 22 53 30 06

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde