Aller au contenu principal

Pacifica lance une « garantie chiffre d’affaires sécurisé » pour les agriculteurs

Pacifica, la filiale assurance dommage du Crédit agricole assurances, a annoncé lors d’une conférence de presse mardi 12 Juin 2018 le lancement d’une « garantie chiffre d’affaire » visant à maintenir « un niveau de chiffres d’affaires sécurisé, contre une baisse due à un aléa climatique, à une baisse de prix ou toute combinaison des deux événements ». L’offre se présente comme une option aux contrats d’assurance récolte qui existent depuis 2005, et ne sera disponible pour la récolte 2019 que pour les cultures de blé tendre d’hiver, de maïs et de colza. « Nos produits comme l’assurance récolte ne couvraient que la quantité produite par un agriculteur ; avec cette nouvelle option, nous couvrons également le prix de vente unitaire de sa récolte », explique Jean-Michel Geeraert, directeur du marché de l’agriculture à Pacifica. Concrètement, l’agriculteur aura la possibilité de choisir le montant du chiffre d’affaires qu’il veut sécuriser et la surface de cultures qu’il veut inclure dans cette garantie, avec un plafond fixé à 80 %. L’indemnité sera versée si le chiffre d’affaires calculé (son rendement multiplié par le prix moyen observé sur six mois sur le marché à terme) est inférieur au chiffre d’affaires qu'il avait choisi de sécuriser. Le calcul de la prime se fera sur une base individuelle, en prenant en compte « le potentiel du client à atteindre le chiffre d’affaires sécurisé », notamment à travers l’historique de ses rendements ou les cotations moyennes du marché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde