Aller au contenu principal

Parc éolien de Vignacourt : le projet de trop ?

L’implantation de nouveaux mâts dans la vallée Berneux, prévue par la société Ostwind, excède la plupart des habitants, des élus communaux, une association et, désormais, Xavier Bertrand.

Les habitants considérent que les éoliennes seront implantées trop près de leurs habitations. 
Les habitants considérent que les éoliennes seront implantées trop près de leurs habitations. 
© Adenis



Dans le territoire Nièvre et Somme, à l’ouest d’Amiens, il pousse bientôt plus d’éoliennes que de blé et de maïs. Et cela a le don d’exacerber la plupart des locaux. Vingt-deux mâts, dotés de pâles qui tournent au gré du vent, sont installés aux alentours des communes de Bettencourt-Saint-Ouen, Saint-Ouen et Saint-Léger-lès-Domart. Au total, une petite centaine sont implantés dans un rayon de vingt kilomètres. Certaines de ces éoliennes sont sous la responsabilité d’Ostwind, un promoteur spécialisé dans le domaine de l’éolien.
L’entreprise ne compte pas s’arrêter là, puisqu’elle a lancé, en 2018, un nouveau projet de parc éolien, prévu entre les communes de Vignacourt et de Saint-Vaast-en-Chaussée : il s’agit de la construction de quatre éoliennes dans la vallée Berneux sous l’appellation de «Parc éolien des Muriniers». Les élus de la Communauté de communes Nièvre et Somme ont voté pour la possibilité, pour la société Ostwind, d’implanter un nouveau parc éolien dans le territoire. Mais les opposants se font entendre.
Parmi eux, l’Association de défense de l’environnement Nièvre et Somme (Adenis), qui agit sur l’ensemble de ce territoire. «Les parcs éoliens sur ce territoire sont déjà trop nombreux, et certaines communes sont envahies et encerclées par de véritables forêts métalliques d’éoliennes, comme au Quesnoy-sur-Airaines et à Le Mesge. Les habitants des communes concernées sont excédés par cette situation», dénoncent les responsables sur le site internet de l’association (www.stop-eolien fr). La dévalorisation du patrimoine immobilier et les nuisances sonores s’ajoutent à la liste des arguments dressés contre ces éoliennes. Une pétition en ligne a donc été créée.
Le projet ne fait pas non plus l’unanimité chez les élus communaux. «Nous pensions que le parc serait installé plus près de l’autoroute, à l’abri des regards depuis notre commune. Mais, finalement, il se construirait beaucoup plus près et serait très gênant pour la vue, surtout pour les habitants de Saint-Vaast-en-Chaussée», regrette Stéphane Ducrotoy, maire de Vignacourt.

Projet en stand-by ?
Pour l’instant, le projet en est aux prémices. Un mât de mesure du vent a été installé. Doivent suivre  les signatures des promesses de bail avec les exploitants et les propriétaires agricoles, la réalisation de l’étude d’impact, le dépôt et l’instruction des demandes d’autorisation, la consultation du public et des commissions départementales de la nature, des paysages et des sites… L’évolution du projet semble même plutôt au ralenti : «Ce projet est plus ou moins en stand by», déclarait, ce lundi, René Lognon, président de la Communauté de communes Nièvre et Somme, au Courrier picard. En attendant, Stéphane Ducrotoy annonce déjà : «La commune se prononcera contre le projet.» Mais il est conscient que l’humble avis des élus locaux a un faible impact sur la décision finale. «On ne décide plus de rien pour nos territoires…»

Un courrier envoyé à la préfète
Le président de Région, lui, espère que son avis aura plus d’impact. Fin avril, Xavier Bertrand a envoyé un courrier à la préfète de la Somme, Muriel Nguyen, pour lui faire part de son opposition à la réalisation de ce projet. Voilà un bout de temps que la Région a pris position «contre le développement non maîtrisé de l’énergie éolienne».
Le 28 juin, en séance plénière, elle a même adopté une délibération concernant le mix énergétique. Sa volonté : encourager le développement d’autres énergies renouvelables, comme les énergies hydrolienne, hydraulique, solaire et la méthanisation. «Il ne s’agit pas de mettre fin à une source d’énergie propre, mais d’en soutenir de nouvelles qui viendront en appui et qui permettront de ne plus avoir à développer davantage de parcs éoliens dans la région», soutient Xavier Bertrand.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde