Aller au contenu principal

Chimie verte
Pas de nom de repreneur, mais des « marques d’intérêt » pour Metex

Alors que l’entreprise amiénoise est en redressement judiciaire depuis mars 2024, le ministre délégué chargé de l’Industrie Roland Lescure est venu le 8 avril garantir le soutien de l’État à l’entreprise en attendant une possibilité de reprise. 

Metex Roland Lescure
« Nous ne lâchons pas Metex » a déclaré Roland Lescure, le 8 avril, lors de sa visite à Amiens.
© V.F.

S’ils sont d’ordinaire en opposition sur pas mal de sujets, le président de la Région Hauts-de-France Xavier Bertrand et le député samarien François Ruffin semblaient cette fois s’être mis d’accord pour ne pas participer à une visite du site Metex souhaitée par le ministre délégué à l’Industrie. « Je ne suis pas venu ici (à Amiens, sur le site de Metex-Novistago, ndlr) pour faire un tour de manège. Si je suis venu ici, c’est pour parler de l’avenir du site et des salariés », avait lancé M. Bertrand, attendant la fin d’un entretien entre la direction de Metex et le ministre de l’Industrie, Roland Lescure. A l’issue du déplacement ministériel, le même Xavier Bertrand a reconnu que « M. Lescure est quelqu’un qui fait le boulot. Les choses avancent bien. » 

Pour le second, le déplacement de Roland Lescure à Amiens a aussi eu du bon, comme il l’a exprimé sur X (ex-Twitter) : « La visite du ministre de l'industrie, sur le site de Metex à Amiens, fait avancer le dossier. Enfin, après un an d'attente ». Implantée sur 40 hectares, Metex est spécialisée dans la fabrication d’acides aminés par fermentation pour l’alimentation animale et l’industrie cosmétique et pharmaceutique. Elle emploie 300 personnes, dont une partie sont depuis le début de l’année en chômage partiel.

Matière première « chère »

Si ce n’est pas le ministre de l’Industrie qui en a fait l’annonce, on a eu confirmation que les 300 salariés de l’entreprise spécialisée dans la fabrication d’acides aminés seront fixés sur leur sort le 6 mai. Sans solution de reprise, condamnée à la liquidation judiciaire, Metex laisserait alors le champ encore un peu plus libre à la Chine pour la production de lysine. Mais Roland Lescure a souhaité d’abord rassurer. Pour décrire la situation qui a conduit l’entreprise au redressement judiciaire, le ministre a détaillé différentes raisons, reprises des dirigeants de Metex, Rudolph Hidalgo et David Demeestere. 

Pour Roland Lescure, « Metex fait face à des défis d'approvisionnement avec une matière première chère (le sucre, ndlr), des défis de compétitivité avec notamment des producteurs chinois, mais aussi des défis de trésorerie qu'il faut que nous accompagnions », a-t-il précisé. « Nous devons trouver des partenaires capables d'accompagner, d'investir dans l'entreprise avec des plans d'affaires crédibles. On n'est pas là pour chercher des chercheurs de primes ni pour accompagner des entreprises qui n'ont pas d'avenir », a ajouté le ministre.

Avril pour une reprise ?

Parmi les solutions envisagées à court terme, Roland Lescure a assuré que des discussions étaient engagées avec « les sucriers » pour proposer à l’entreprise Metex un approvisionnement de matière première à un prix inférieur à aujourd’hui. « Nous sommes en négociation avec un certain nombre de producteurs de sucre, pour voir si nous pouvons sécuriser des contrats à long terme », a affirmé M. Lescure. En ce qui concerne la concurrence chinoise, le ministre a reconnu que « c’est compliqué ». Mais, a-t-il dit, « on travaille le sujet. »  

Enfin, alors que plusieurs noms circulent pour une reprise éventuelle du site amiénois – on parle du Groupe Avril ou d’un groupe asiatique -, le ministre délégué à l’Industrie n’a pas souhaité confirmer ou infirmer. Tout au plus, il s’est contenté d’affirmer qu’il existe « des marques d’intérêt ». « Tant que ce n'est pas fait, ce n'est pas fait. Aujourd'hui, il n'y a pas de repreneurs, il y a des marques d'intérêt, il y a des discussions », a-t-il déclaré lors d’un point presse. Et de rejoindre ensuite une réunion avec les représentants des salariés de l’usine. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde