Aller au contenu principal

Filière lait
Passage de témoin en cours à la FNPL

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) s’est réunie le 19 mars à Paris pour sa 80e assemblée générale. Un nouveau conseil d’administration a été élu. Le nouveau président de la FNPL prendra ses fonctions le 9 avril.

Après douze années de présidence, Thierry Roquefeuil passe la main à la tête  de la FNPL, sous les applaudissements.
Après douze années de présidence, Thierry Roquefeuil passe la main à la tête de la FNPL, sous les applaudissements.
© C. S.

Sans grande surprise, Yohan Barbe, actuel trésorier de la FNPL et membre du bureau de la FNSEA, devrait succéder, le 9 avril prochain, à Thierry Roquefeuil qui, après douze années de présidence, a décidé de passer la main. Ce sont d’ailleurs des hommages vibrants, chaleureux et sincères que le président sortant de la FNPL a reçu de la part des intervenants qui se sont succédé à la tribune. Arnaud Gaillot (JA), Arnaud Rousseau (FNSEA), Valérie Pécresse (Région Île-de-France)… tous ont salué son courage, sa force de caractère et sa détermination, quand touché par la maladie il y a trois ans, il a su faire face. «Une détermination sans faille», a insisté le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau qui a souligné aussi «l’humour et la hauteur de vue» dont Thierry Roquefeuil a su faire preuve. Ce qui a permis à ce producteur du Lot, fort de quarante années de syndicalisme qui a connu sept ministres de l’Agriculture, de dénouer bien des situations. «Mon ADN, c’est la défense du prix du lait», a confié celui qui avoue devoir «beaucoup à Jean-Michel Lemétayer», ancien président de la FNPL et de la FNSEA. «Parce qu’il m’a convaincu d’aller au bout de mes convictions.»

Cette 80e assemblée générale a permis à chacun de prendre, en condensé, un cours d’histoire de la production laitière en France et en Europe. Du haut de ses 95 ans et avec une vivacité d’esprit enviée par tous, l’ancien président de la FNPL et ancien sénateur, Marcel Deneux, a rappelé la genèse de l’association spécialisée de la FNSEA, les atermoiements pour savoir quel était le meilleur moyen de peser auprès des politiques : coopération ou syndicalisme… À cette époque aussi, entre les années 1960 et 1980, l’une des questions cruciales était le prix du lait, a-t-il dit, rappelant au passage que «le prix garanti en économie de marché est une douce illusion».

 

«Gagner sa vie : pas un tabou»

Son successeur, Michel Ledru, a fait face à l’irruption des quotas laitiers, à un moment où la production dépassait largement la demande. À cette époque, les montagnes de beurre allaient en Russie «pour graisser les moyeux de leurs camions», a souri Michel Ledru, du haut de ses 89 ans. Il ne fait pas de doute, pour Thierry Roquefeuil que «l’histoire nous connecte à l’actualité». C’est pourquoi il pense utile de s’y replonger et de garder à l’esprit ce lien entre «production, prix et marchés».

C’est également le sens des interventions d’Arnaud Gaillot et d’Arnaud Rousseau qui entendent «renforcer les indicateurs de coût de production» pour répondre à la crise et assurer le renouvellement des générations. Le président JA prévient sur le modèle à construire : «Pour attirer les jeunes, je ne suis pas sûr qu’il faille leur dire : ‘En 2069, vous rendrez l’exploitation dans le même état qu’en 2024 quand vous l’avez prise’», a-t-il insisté, insistant pour que «la France retrouve sa liberté d’entreprendre». Pour continuer à attirer les talents, il faut «cultiver l’esprit du collectif» et en finir avec quelques complexes : «gagner sa vie dans l’agriculture, ce n’est pas un tabou». Il reviendra à la nouvelle équipe de la FNPL de définir le cap de l’élevage laitier dans les dix ou vingt prochaines années «avec de la lisibilité et de la visibilité tant au plan français qu’européen», a conclu Thierry Roquefeuil.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde