Aller au contenu principal

Pâturage du colza à l’automne par des ovins : conduite, bénéfices et risques

Le colza oléagineux d’hiver peut, sous certaines conditions, être pâturé en fin d’automne par des ovins sans conséquence sur le rendement en grain. Cette pratique requiert toutefois une grande technicité, de la disponibilité et de la réactivité pour être mise en œuvre avec succès.

Si le pâturage est bien conduit, il n’y a aucune perte de rendement.
Si le pâturage est bien conduit, il n’y a aucune perte de rendement.
© Terres inovia

Pour un polyculteur-éleveur, bénéficier d’une ressource fourragère gratuite qui permet de réduire les achats d’aliment est une opération gagnante dans la mesure où il ne dégrade pas la marge de la culture de vente. Le colza est riche en énergie et en azote. Son pâturage ne nécessite pas de transition alimentaire et n’occasionne pas de risque majeur de météorisation.

 

Préserver le rendement du colza

Le rendement du colza n’est pas affecté par le pâturage si ce dernier est parfaitement conduit. Dans le cas contraire, les pertes peuvent être importantes. L’introduction d’une troupe ovine ne doit s’envisager que sur des colzas robustes bien développés, parfaitement enracinés, sans élongation, qui seront a priori capables de repartir de façon dynamique au printemps. Idéalement, les colzas pâturés atteignent la hauteur du genou. Au minimum, la biomasse aérienne du colza (poids vert) doit être de 1,2 - 1,5 kg/m².

Les ovins doivent consommer le limbe des feuilles, sans trop endommager les pétioles et surtout sans consommer l’apex, au cœur de la plante. L’intensité du pâturage est toujours hétérogène. Il est conseillé d’arpenter quotidiennement la parcelle et de bouger les animaux dès lors qu’une zone du paddock commence à être trop pâturée.

Le pâturage doit s’envisager sur le mois de novembre lorsque le colza est bien installé. La culture doit avoir le temps de cicatriser et de produire de nouvelles feuilles avant les frimas de l’hiver.

 

Attention aux conditions de pâturage 

Éviter le pâturage en conditions humides et dans les sols hydromorphes. Le piétinement des animaux sur un sol gorgé d’eau dégrade la culture, voire la détruit par zones. Ces mauvaises conditions occasionnent également un gaspillage de la ressource alimentaire car les agneaux ou les brebis ne consommeront pas les feuilles souillées de terre. En situation de très forte infestation larvaire (larves de grosse altise) à l’automne, le pâturage du colza est également déconseillé.

Article réalisé par Terres Inovia dans le cadre du projet Arpeege. Le projet, porté par la Chambre régionale d’agriculture du Grand Est, est soutenu financièrement par la Région Grand Est et l’Europe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
L’accueil tant attendu d’un événement national pour les JA de la Somme arrive  à grand pas. Rendez-vous est donné les 24, 25 et 26 janvier prochains à Saint-Valéry-sur-Somme.
La Somme se prépare à accueillir un événement national dédié à l’installation
Fin janvier, les JA de la Somme accueilleront à Saint-Valéry-sur-Somme (80) un événement baptisé «session RGA» (renouvellement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde