Aller au contenu principal

Pensez à ajuster votre fertilisation azotée sur blé grâce aux OAD

Les conditions climatiques douces et humides de ces dernières semaines n’ont pas freiné le développement rapide des cultures. Actuellement, les blés sont au stade 1-2 nœuds, soit environ quatre-cinq jours d’avance par rapport à la médiane des dix dernières années. 

D’un point de vue de la fertilisation azotée, l’efficience des premiers apports d’azote minéral sur cette culture a été variable suivant la date d’épandage, et le type d’engrais. 

En effet, les apports réalisés jusqu’au 20 février n’ont pas totalement été valorisés lié aux conditions sèches pendant et après l’épandage. Ils ont généralement subi des pertes par volatilisation plus ou moins importantes suivant le type d’engrais (estimation de 10 à 15 % en solution liquide ou urée ; 0 à 5 % en ammonitrate ou urée avec inhibiteur d’uréase). Dans certains cas, des pertes par organisation de l’azote* ont pu aussi avoir lieu si la dose n’a pas été adaptée au stade de culture (fin tallage : besoin de 0,5uN/ha/jour), et au reliquat sortie hiver.

À l’inverse, les apports azotés réalisés ces trois dernières semaines ont été valorisés grâce aux précipitations d’au moins 15 mm dans les quinze jours après l’épandage, et aux besoins importants de la culture (montaison : 2 à 4uN/ha/jour). 

Pour rappel, la méthode des bilans a permis en sortie d’hiver de réaliser les Plans prévisionnels de fumure azotées afin de déterminer la dose bilan par parcelle (rappel : 15 mai, date limite de réalisation des PPFA). Les références nécessaires au calcul de ces doses sont présentes dans les logiciels de traçabilité tel que mesp@rcelles. 

Comme en 2022, les doses bilans sur blé tendre d’hiver sont généralement faibles cette année, grâce à des reliquats élevés et/ou des quantités d’azote absorbé importantes. Ces doses oscillent entre 150uN/ha et 220uN/ha suivant le type de sol, le précédent, et la variété. 

Au cours des vingt dernières années, les essais azote sur blé tendre d’hiver réalisés par la Chambre d’agriculture de la Somme montrent que la dose bilan (X) permet d’atteindre généralement l’optimum de rendement dans 2/3 des cas, aussi bien en limon qu’en craie. La dose bilan est cependant trop faible dans 1/3 des cas en craie pour atteindre le niveau de rendement optimum. À l’inverse, en limon, la dose bilan (X) est presque dans 1/3 des cas, supérieure à la dose optimale. 

C’est pourquoi un Outil d’aide à la décision (OAD) réalisé avant le dernier apport azoté (3 nœuds à dernière feuille étalée), peut permettre d’ajuster la dose bilan en cours de culture afin d’atteindre l’optimum de rendement, tout en maximisant le taux de protéines. D’autant plus, dans un contexte économique ou le prix de l’unité d’azote dépasserait les 2 € pour cette campagne.

De plus, suite à la pluviométrie de ces dernières semaines avec plus de 100 mm depuis le 1er mars dans certains secteurs, se pose la question de la quantité d’azote minéral restante dans le dernier horizon. 

Sur blé tendre d’hiver, deux OAD sont proposés par la CA80 pour optimiser ce dernier apport :

• au niveau «local» via un échantillonnage sur la parcelle, tels que le N-Tester®. Cet OAD donne une préconisation azotée moyenne pour l’ensemble de la parcelle suivant le taux de chlorophylle. Cet outil facile, rapide et adaptatif a essentiellement un intérêt dans les parcelles homogènes (sol et précédent identique). Seule contrainte, cet OAD ne permet pas d’intégrer la modulation de dose.

Tarif : compter environ 10 €/parcelle.

• à l’échelle de la parcelle, tel que Mesatimages®… Cette acquisition de données sur l’ensemble de la parcelle permet de générer un conseil moyen à la parcelle via l’indice de nutrition azoté, mais aussi d’obtenir des cartes de modulation adaptées à votre matériel. Cet OAD a un intérêt surtout dans les parcelles avec des types de sols hétérogènes.

Tarif : 7 €/ha.

Abonnez-vous !

 

* organisation de l'azote : processus biologique d’assimilation de l’azote minéral par les micro-organismes conduisant à la formation d’azote organique dans la biomasse microbienne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde