Aller au contenu principal

Peste porcine africaine : la clôture française bientôt rallongée

«La réalisation d’un complément de clôture grillagée est envisagée à court terme dans le département des Ardennes», a indiqué le ministère de l’Agriculture à La France Agricole le 22 août. Cette extension viendrait compléter la clôture déjà en place pour empêcher la propagation de la peste porcine africaine (PPA), présente en Belgique. Il s’agirait de la prolonger vers l’ouest de «20 km environ entre la commune de Pure, où s’arrête la clôture actuelle, et la commune de Villers-Cernay au niveau de la RN58», détaille le ministère. Par cette extension, la Rue de Varenne vise «un objectif de prévention maximale» et la « consolidation du réseau existant», réfutant tout «élément nouveau au plan épidémiologique».

Prévu pour s’achever fin septembre, ce chantier coûterait environ 1 M€, d’après le ministère. Installée dans les Ardennes, la Meuse et la Meurthe-et-Moselle, la clôture actuelle mesure «plus de 110 km», souligne le ministère dans un communiqué du 22 août. Dans ce texte, le gouvernement condamne les «actes de vandalisme» commis sur les clôtures en Meurthe-et-Moselle et rappelle que le coût global de la lutte contre la PPA atteint 8 M€ (clôture, dépeuplement des sangliers et mesures de biosécurité dans les élevages).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde