Aller au contenu principal

Politique européenne
Pesticides et déforestation à l’agenda de la présidence tchèque de l’UE

La République tchèque prendra le 1er juillet le relais de la France à la présidence du Conseil de l’UE. Si son programme de travail doit encore être précisé, le ministre de l’Agriculture Zdeněk Nekula a donné quelques-uns de ses axes prioritaires.

République tchèque
Paysage de République Tchèque
© Pixabay

Pesticides, étiquetage, déforestation. Tels sont les grands dossiers agricoles – au-delà de la gestion des conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie – que la République tchèque souhaite inscrire parmi ses priorités à la présidence du Conseil de l’UE à partir du 1er juillet.

Alors que la Commission européenne présentait le 22 juin sa proposition de révision de la directive européenne sur l’utilisation durable des produits phytosanitaires qui doit permettre de concrétiser l’objectif de réduction de 50 % de l’utilisation et de l’impact des pesticides dans l’UE d’ici 2030, Zdenek Nekula, le ministre tchèque de l’Agriculture estime que réduire de 50 % l’utilisation des pesticides partout en Europe ne sera pas possible. Il faudra tenir compte des efforts engagés dans certains États membres qui ont déjà atteint les objectifs et se concentre dans ceux où l’utilisation est la plus importante, a-t-il indiqué il y a quelques jours. Ce dossier sera entre les mains des ministres de l’Environnement, mais Zdenek Nekula assure qu’il travaillera en bonne intelligence avec son collègue en charge des discussions pour que les ministres de l’Agriculture aient leur mot à dire.

IG et promotion

Côté étiquetage, la République tchèque ne fera que préparer (avec notamment une grande conférence sur le sujet) les discussions qui débuteront réellement sous présidence suédoise début 2023. La Commission européenne doit présenter fin 2022 ses propositions sur l’étiquetage de l’origine mais surtout nutritionnel. Pour Zdenek Nekula, le Nutriscore que souhaitent imposer la France et l’Allemagne notamment, n’est pas idéal. Et sur la déforestation, la République tchèque souhaiterait finaliser les discussions entre le Parlement européen et les États membres concernant le règlement pour lutter contre la déforestation importée. La République tchèque devra également avancer sur d’autres dossiers comme la réforme de la réglementation sur les indications géographiques et la révision de la politique de promotion des produits agricoles de l’UE.

En termes de calendrier, le premier conseil des ministres de l’Agriculture de l’UE se tiendra le 18 juillet à Bruxelles. La traditionnelle réunion informelle des ministres de l’Agriculture aura lieu les 15 et 16 septembre à Prague. Les réunions du Conseil des ministres de l’Agriculture se tiendront ensuite le 26 septembre, le 17/18 octobre (à Luxembourg), les 21/22 novembre et enfin les 12/13 décembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
De gauche à droite, Rémi Chombart et Laurent Degenne, associés à l’origine  du projet, et Pierre Chombart, responsable du site : «l’idée est de maximiser les capacités de production qu’offre la méthanisation.»
Un méthaniseur véritable pôle de production d’énergies vertes
À Vraignes-en-Vermandois (80), dix-huit agriculteurs se sont associés autour d’une unité de méthanisation bien particulière. En…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde