Aller au contenu principal

Télévision
Peta voit de la maltraitance animale même dans Koh-Lanta

Le programme de survie de TF1 revient ce soir (21h05) pour un second épisode avec en toile de fond une polémique sur les mauvais traitements que les candidats feraient subir à différents animaux pour se nourrir.

Pêche et Koh-Lanta
Aller à la pêche pour ne nourrir sur une île déserte est un crime selon l'association antispéciste Peta.
© TF1 - Capture d'écran

Va-t-il désormais falloir flouter les scènes dans lesquelles les aventuriers de la nouvelle saison de Koh-Lanta cherchent leur nourriture et la prépare ? Oui, si l'on suit l'indignation de l'association animaliste Peta.

Le 17 mars, l'association a en effet adressé un courrier au PDG de la chaîne TF1 dans lequel elle dénonce certaines images diffusées lors du premier épisode, le 12 mars dernier. Les images en question montrent plusieurs candidats partis pêcher… sans grands résultats. Mais pour Peta, celles-ci sont jugées « insoutenables » et contraires à son credo antispéciste : « Les poissons sont des animaux intelligents et sensibles qui peuvent ressentir la douleur et évitent les objets qui les ont blessés par le passé. Les poissons peuvent aussi être des individus sociaux, capables d’identifier leurs congénères individuellement et d’apprendre auprès de leurs pairs. Ils communiquent grâce à des sons complexes et certains chantent », déclare ainsi l’association.

Un peu plus tard, Peta reprend : « Torturer et tuer des animaux à l’écran est une manière extrêmement immorale de tenter d’attirer des téléspectateurs, tout particulièrement à une époque où le respect des animaux est de plus en plus important aux yeux de tous. En outre, cela transmet un message nuisible aux plus jeunes qui visionnent ces scènes cruelles que l’on fait passer pour du divertissement ».

Présentateur de l’émission, Denis Brogniart a volé au secours  des candidats ainsi montrés du doigt en expliquant lors d’une émission chez Sud radio qu’ils (les candidats) n’avaient pas pêché « pour le plaisir », mais « pour manger ». « On est dans une émission où ils n’ont rien et où on leur dit de se servir du milieu naturel, pour continuer à vivre dans cette aventure (…) Et effectivement, la recherche de nourriture, ça fait partie de l’émission. »

« Ce n’est pas la première fois que Peta interpelle TF1 sur le sort des animaux », rappelle quant à elle l’association. En 2017, elle avait ainsi demandé à la chaîne privée de renoncer à faire figurer un loup dans une émission de danse. Elle entend aller plus loin aujourd’hui plus en demandant à TF1 « de s’engager à ne plus diffuser ce genre de violence gratuite et néfaste et à en mettre en place une politique sur le bien-être animal ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Marc Fesneau
Marc Fesneau pour remplacer Julien Denormandie à l'Agriculture au gouvernement ?
Les discussions pour la constitution du premier gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne se poursuivent.
Festival agriculture picardie maritime
Abbeville prépare aussi son édition des « retrouvailles »
D’ici vendredi soir, les installations pour l’accueil du dixième Festival de l’agriculture en Picardie maritime devraient être…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Aurélie Thaureau et Nicolas Portois (FDC 80) entourant Jean-Philippe Hermant, l’un des utilisateurs réguliers de la barre d’effarouchement en dépôt dans le canton d’Ailly-sur-Noye.
Faire place nette de gibier avant la fauche
Les cinq fédérations des chasseurs des Hauts-de-France ont investi l’an dernier dans l’achat de barres d’effarouchement qu’elles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde