Aller au contenu principal

Peut-on commencer les semis de maïs ?

Des essais Arvalis confirment l’intérêt des semis réalisés à partir de début avril pour la récolte en maïs grain, à partir de mi-avril pour la récolte en maïs fourrage. Mais attention aux risques… L’observation et le bon sens sont de mise.

Après un mois de mars favorable aux préparations des semis (destruction de couverts, épandage des fumiers, travail du sol), les terres sont prêtes pour les implantations de maïs. Quels avantages et quels risques d’un semis précoce ?
© Arvalis-Institut du végétal

L’intérêt d’un semis précoce, c’est d’abord la mise en place précoce d’une surface foliaire capable d’intercepter le rayonnement des jours longs, à la fin du mois de juin et au mois de juillet, pour maximiser la photosynthèse. L’offre en températures plus importante en semis précoce permet de sécuriser la date de récolte, voire de valoriser une variété un peu plus tardive pour bénéficier d’un potentiel de rendement supérieur. L’autre atout d’un semis précoce, c’est une floraison plus précoce qui peut permettre l’esquive d’un stress hydrique estival, même si cela n’est pas observé systématiquement.

Côté risque, le gel est souvent évoqué, mais ce n’est pas le principal facteur limitant aujourd’hui. En effet, avec le réchauffement climatique observé depuis vingt-cinq ans, un semis de mi-avril en 2021 n’est pas plus exposé au risque de gel qu’un semis de début mai dans les années 1990. En revanche, l’arrivée d’une période froide et humide juste après le semis est un des risques majeurs en semis précoces. Ces conditions difficiles entraînent une durée de levée très longue et exposent le maïs aux problèmes agronomiques (battance des sols, reprise en masse du lit de semence) et aux attaques de ravageurs dans sa phase d’installation. Ce qui peut se traduire par un défaut de peuplement, très préjudiciable au maïs.

Rendements et valeur alimentaire

Des essais récents réalisés en Bretagne et en Picardie par Arvalis ont permis de confirmer les enjeux liés à la date de semis. En maïs fourrage et en bonne situation agronomique, on enregistre en moyenne une légère baisse de rendement (- 3 %) sur les semis précoces de la première décade d’avril, par rapport aux semis de la deuxième quinzaine d’avril, avec une plus grande variabilité inter-annuelle. La valeur alimentaire des maïs fourrages est globalement identique sur les semis d’avril, mais elle chute sur les semis de mai.

En maïs grain, les résultats sont un peu différents : les semis très précoces de début avril apportent en moyenne un faible gain de rendement (de l’ordre de + 2 %) par rapport aux semis de la deuxième quinzaine d’avril, avec toutefois une plus grande variabilité inter-annuelle. Sur les semis de mai, les rendements observés en maïs grain décrochent plus (- 10 %) qu’en maïs fourrage.

Des gabarits plus courts

Ce comportement différent à la date de semis entre maïs fourrage et maïs grain s’explique par le fait que les surfaces foliaires et les gabarits de plantes sont plus courts en semis précoces. Ceci est dû aux conditions plus froides que rencontrent les cultures en semis précoces. La photosynthèse est réduite et la production de biomasse plante entière est affectée. Cependant, la production de grain profite malgré tout de l’allongement du cycle permis par les semis précoces. En semis tardif (à partir du 10-15 mai), c’est la diminution du poids de 1 000 grains qui explique l’essentiel de la baisse du rendement en maïs grain.

Du bon sens !

En maïs fourrage, les semis à partir du 15 avril offrent les meilleures garanties. En maïs grain, les semis de début avril sont légèrement supérieurs, mais avec une plus grande variabilité de réponse. Si les semis précoces de maïs peuvent s’avérer intéressants, ils peuvent être aussi plus risqués. Leur mise en œuvre devra donc être raisonnée en s’appuyant sur tous les moyens et outils disponibles, sans oublier l’observation et le bon sens ! Inversement, ne pas saisir les fenêtres de semis à partir du 15-20 avril dans les régions à températures froides et humides au printemps peut aussi constituer un risque de report des semis vers des périodes très tardives en année à printemps très pluvieux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Pour être juste, le prix d’un maïs sur pied s’établit en fonction du rendement  en grain, de la cotation sur le marché et de la culture qui sera implantée  par la suite.
Quel prix pour le maïs sur pied en 2021 ?
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde