Aller au contenu principal

Peut-on contester le caractère profes­sionnel de l’accident ou de la maladie ?

Ce que l’employeur doit savoir en cas d’accident ou de maladie professionnelle d’un salarié.

L‘employeur peut émettre des réserves sur le caractère professionnel de l‘accident.
L‘employeur peut émettre des réserves sur le caractère professionnel de l‘accident.
© Jean Nanteuil

Même si elles ne sont pas tout de suite visibles, les conséquences financières d’un accident du travail où d’une maladie professionnelle peuvent être très importantes pour l’entreprise mais aussi pour la profession. En ce sens, la contestation du caractère professionnel de l’accident ou de la maladie peut se justifier, compte tenu de leur incidence sur le taux des cotisations patronales. En outre, l‘intérêt majeur d’émettre des réserves est que cela peut permettre de mettre en évidence que l‘employeur n‘a pas failli à ses obligations en matière de prévention des risques et peut ainsi lui éviter de se voir reconnaître une faute inexcusable.

Dans quel cas contester ou émettre des réserves ?
Vous pouvez contester ou émettre des réserves si certains éléments ou conditions ne sont pas remplis ou vous paraissent ne pas être réunis pour reconnaître le caractère professionnel d‘un accident du travail ou de trajet.
Concernant la maladie professionnelle, l’employeur doit regarder si la maladie invoquée par le salarié est inscrite ou non sur le tableau des maladies professionnelles. Si la maladie apparaît sur ce tableau, est que toutes les conditions sont réunies, il sera toujours possible de contester, mais il y aura déjà une très forte présomption du caractère professionnel. A l’inverse, si toutes les conditions du tableau ne sont pas réunies ou si la maladie n‘est pas dans le tableau, le salarié devra faire la preuve que la maladie est essentiellement et directement causée ou a été causée par son travail habituel.

Quand et comment émettre ces réserves ?
L‘employeur peut faire part de ses réserves concernant le caractère professionnel de l‘accident :
- en même temps que la déclaration d‘accident du travail, dans l‘encart «circonstances détaillées» du formulaire de déclaration ou sur la page Internet de la MSA ;
- ou sur lettre libre jointe adressée à la MSA avec la déclaration d’accident du travail. Cette méthode est à privilégier car vous pouvez y exposer toutes vos interrogations sur l’accident.

Avant de remplir la lettre de réserves il ne faut pas oublier que celles-ci :
- doivent être motivées. Il ne faut pas se contenter d'indiquer, sur la déclaration d'accident du travail, la mention «nous émettons des réserves» sans autres explications ;
- ne portent que sur les circonstances de temps et de lieu de l'accident notamment du fait de l‘absence de lien de subordination ou sur l'existence d'une cause totalement étrangère au travail : absence de témoin, déclaration du salarié au-delà du délai de 24 heures sans justification, première constatation médicale tardive…
Ces réserves peuvent aussi être émises tout au long de la procédure d‘instruction du dossier, c‘est-à-dire avant la décision de reconnaissance du caractère professionnel de l‘accident ou de la maladie, ou suite à la consultation du dossier médical dans les dix jours impartis avant la décision définitive de la MSA.

Pour tout complément d’information les employeurs adhérents à la Fdsea peuvent contacter le service main d’œuvre à la Fdsea au 03.22.53.30.63 ou 03 22 53 30 43.

Neuf réunions d’information dans toute la région

AISNE :
➢ Saint Quentin : locaux Cerena à Origny Sainte-Benoite, le mercredi 28 novembre de 9h30 à 12h.
➢ Château-Thierry : locaux du syndicat agricole, 11 rue Vallée, le jeudi 6 décembre de 9h30 à 12h.
➢ Laon : Maison de l'Agriculture, 1 rue René Blondelle, le lundi 17 décembre de 9h30 à 12h.

OISE :
➢ Beauvais : Maison de l'Agriculture, rue Frère-Gagne, le jeudi 29 novembre de 14h à 16h30.
➢ Noyon : dans les locaux de l’ADANE, rue Adrien Lhomme, le mardi 4 décembre de 14h à 16h30.
➢ Senlis : Val France, 49 avenue Georges Clemenceau, le mardi 18 décembre de 14h à 16h30.

SOMME :
➢ Amiens : Maison des Agriculteurs, 19 bis rue Alexandre Dumas, le mercredi 28 novembre de 14h à 16h30.
➢ Abbeville : locaux du CER, boulevard de la République, le mercredi 5 décembre de 14h à 16h30.
➢ Villers-Carbonnel : salle des fêtes, le mardi 11 décembre de 14h à 16h30.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde