Aller au contenu principal

Philippe Bloch veut redonner l'esprit d'entreprise

«Soyez optimistes, sachez innover, ayez envie d'entreprendre», c'est le message qu'a adressé Philippe Bloch aux chefs d'entreprise, agriculteurs, artisans, commerçants... réunis à Amiens le 22 janvier dernier à l'occasion de la journée organisée par CER France Somme.

Philippe Bloch : un plaidoyer pour le "penser positif".
Philippe Bloch : un plaidoyer pour le "penser positif".
© AAP

Chroniqueur pour le magazine l'Entreprise et aux Echos, animateur sur BFM d'une émission sur l'entreprise, auteur de plusieurs livres sur le sujet, Philippe Bloch s'insurge contre le pessimisme caractéristique de l'état d'esprit français actuel. On a peur de tout, de décider, de perdre son job, de changer...
Il relève avec humour toutes sortes d'expressions ou de tics de langage révélatrices de cette déprime française : «ça ne marchera jamais», «on n'a jamais fait comme cela», le «parler petit» (petit café, petit mail, petit plan, petit job... ), c'est péjoratif ; ou l'habitude de se souhaiter bon courage à tout propos. «Mais bon courage, ça veut dire que l'on va en baver, en fait qu'on n'a pas de projet, qu'on ne veut pas prendre de risque», s'insurge-t-il. «On brise le rêve. En anglais, prendre un risque, se dit take a chance. En France on a le principe de précaution».

La réussite, c'est la vitesse
Philippe Bloch donne quelques pistes pour trouver ou retrouver les chemins de la réussite.
«La réussite, ce n'est pas la taille, c'est la vitesse. Il faut courir plus vite que les autres, c'est vous qui avez les clés du succès». Avec la révolution numérique en effet, tout va vite aujourd'hui, «nous sommes dans l'ère de la mobilité, tout se dématérialise». «C'est quand tout va bien qu'il faut changer», disait l'économiste Jean Boissonnat, avec lequel Philippe Bloch a travaillé et qu'il se plait à citer. Combien d'entreprises bien portantes et qui pensaient être assurées de leur pérennité sont mortes. Exemple type : Kodack qui forte de ses positions dans la photo n'a pas voulu développer l'appareil numérique. Ou l'Encyclopédia Universalis tuée par Wikipedia.
Le principal concurrent de la Sncf, c'est Google, disait Guillaume Pépy, le patron de l'entreprise nationale. Car aujourd'hui, il ne s'agit plus seulement de faire rouler des trains, mais de gérer le data mobilité incluant tous les moyens de déplacement y compris le vélo, le co-voiturage... C'est là qu'est la source de profit.

Le changement un excitant
Le changement ne doit pas nous déprimer. Au contraire, pour Philippe Bloch, ce doit être un excitant.
Il faut accepter que des activités disparaissent pour que d'autres renaissent, disait Schumpeter. Mais en France, on voit l'arbre qui tombe parce qu'il fait du bruit plutôt que la forêt qui pousse, comme le dit le proverbe africain.
Le rêve est une des clés de la réussite. David Douillet, voulait tout petit être champion du monde de judo et il l'est devenu.
Certes rien n'est facile, dans une entreprise on sait que l'on va en baver, mais on doit aussi y trouver du plaisir, aimer ce que l'on fait. Philippe Bloch insiste sur la capacité de l'entrepreneur à importer de l'angoisse et à exporter de l'enthousiasme.
Et puis il ne faut pas oublier le client. «Pour l'enthousiasmer, il faut faire plus que ce qu'il attend de vous». Ce n'est pas toujours évident car aujourd'hui le client en sait souvent plus que le vendeur ou le prestataire de service. Tout le monde peut s'informer de tout sur internet. «Ce qu'il faut donc, c'est bien traiter votre client, lui simplifier la vie, sachant que chacun de vos clients est unique».
Et quand il a des salariés, le chef d'entreprise doit donner l'exemple. Quand il embauche, qu'il prenne celui qui va le challenger, cela fera avancer l'entreprise.
«D'accord, c'est dur» reconnaît Philippe Bloch. «Mais quand l'enthousiasme est là ...». Et de citer à nouveau Jean Boissonnat qui disait : «en économie, quand on craint le pire on le fabrique, quand on compte sur le mieux on le façonne».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde