Aller au contenu principal

Plaine en fête 2018 : les moiss’batt’ font leur show

Les Jeunes agriculteurs de l’arrondissement de Montdidier organisent la Plaine en fête 2018, à Gentelles. Cette année, les festivités commenceront de bonne heure.

Le moiss’batt’cross remporte toujours un vif succès.
Le moiss’batt’cross remporte toujours un vif succès.
© Florence Guilhem

Le samedi 1er septembre, les concurrents de labour s’affronteront au concours de labour départemental, pour remporter leur place pour le concours régional qui se déroulera le lendemain. «Là n’est pas la seule raison de cette anticipation», précise Benjamin Bizet, président de la Plaine en fête 2018. En effet, pour se mettre dans la joyeuse ambiance Plaine en fête, un moiss’batt’cross nocturne est organisé le soir même !
Cette année, le comité d’organisation innove.
Les moissonneuses-batteuses, modifiées et rhabillées pour l’occasion, feront le show, dès 19h30, jusqu’à 23h. Les conducteurs entreront sur le terrain pour percer la noirceur et le calme de cette nuit d’été, et se lanceront dans une course effrénée. Spectacle garanti !
Si la chaleur est insupportable, pas de panique. Les JA ont tout prévu ! Friterie et buvette seront à votre disposition. S’ensuivra la fameuse soirée Plaine en fête qui fera danser tous les adhérents jusqu’au petit matin.
En attendant, n’hésitez pas à suivre leur préparation sur la page Facebook «Moiss batt cross nocturne, plaine en fête 2018».
Le dimanche 2 septembre, lorsque les fêtards auront déserté le terrain, commencera la journée familiale. A partir de 10h, vous pourrez venir confesser vos péchés à la messe des laboureurs, puis suivra la signature de la charte à l’installation.
Cette charte, imaginée par JA, émane de la coopération entre Jeunes agriculteurs Somme et les organismes professionnels agricoles (OPA). Elle a pour but d’officialiser la volonté de chacun de permettre une installation plus en phase avec les besoins des jeunes. Car c’est bien là qu’est notre cheval de bataille. C’est bien là que se trouve l’avenir agricole de la France : dans les futurs installés.
Vous pourrez aussi profiter des diverses animations proposées. Entre la finale régionale de labour, l’auto-foot, le moiss’batt’cross, la course de tracteurs tondeuses, le tour en tracteur, le pôle animal, le rodéo mécanique, etc. Il y aura de quoi faire.

Un marché fermier régional
Dés qu’une petite faim pointera le bout de son nez, le plus dur sera de faire un choix. Les plus gourmands se dirigeront vers le menu bœuf à la broche, d’autres mangeront la traditionnelle saucisse frite, pendant que certains s’offriront les délicatesses du terroir au marché fermier avec des mets 100 % Hauts-de-France.
La première édition du marché fermier a été un tel succès qu’on ne pouvait passer à côté. Il sera donc à l’honneur au cœur de nos OPA avec un espace pique-nique, non loin d’une buvette, car il fera évidemment super beau. En attendant de nous retrouver, le dimanche 2 septembre, à Gentelles, suivez-nous via notre événement Facebook «Plaine en fête 2018».
Sachez que la billetterie est déjà ouverte. Il est donc possible d’acheter dès aujourd’hui ses tickets d’entrée ou menu bœuf à la broche. Disponible à : Jeunes agriculteurs Somme, 19 bis, rue Alexandre Dumas, à Amiens.

Infos pratiques

Gratuit pour les - de 12 ans
3 entrée Prévente
5 € entrée
18 € menu bœuf à la broche
10 € menu enfant

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde