Aller au contenu principal

Plaine en fête : a chacun son poste !

Le comité d'organisation a présenté les avancées de l'édition 2012 de Plaine en fête le 9 septembre à Quesnoy-sur-Airaines.

Ils étaient plus d'une trentaine réunis, vendredi 6 juillet, à l'occasion d'une réunion Plaine en fête bien particulière : la présentation de l'avancée du projet au conseil d'administration et aux présidents cantonaux de JA 80. Le comité d'organisation, composé des jeunes agriculteurs de Hornoy-Oisemont, Molliens, Picquigny et Poix-Conty et communément appelé CO, invitait tout ce petit monde autour d'un repas à Quesnoy-sur-Airaines. Après la découverte du terrain, les membres du CO, répartis en différents pôles, ont présenté leurs avancées. Infrastructures, restauration, animations, communication... Autant de points qu'il ne faut pas négliger, afin de faire en sorte que petits et grands passent une journée inoubliable, le 9 septembre prochain. Parmi les nouveautés de cette année, on peut notamment citer les courses d'ânes, une animation qui devrait ravir un public intergénérationnel, ou encore la présence d'un grand chef pour des dégustations de mets à base d'endives et de pommes de terre. Le CO met également tout en oeuvre pour limiter les files d'attente aux buvettes et au chapiteau.

Chacun son poste
D'un point de vue plus traditionnel, la finale de labour, la messe des laboureurs, le cross de moissonneuses batteuses et le football en voiture feront honneur à la coutume JA. S'ensuivra des expositions en tout genre, les stands, un marché fermier, une mini-ferme ou encore un espace consacré aux enfants... La réunion était également l'occasion pour les présidents des treize cantons du département de se répartir les différents postes du jour J. Avec comme chaque année une place plus difficile que les autres à attribuer : celle du parking... En effet, il n'est pas très commode d'être affecté plusieurs heures à un poste à l'écart de la fête, et où ralentissements et embouteillages peuvent se mêler au programme... Mais cette année encore, le CO va tout faire pour que cette journée soit exceptionnelle sur tous les points de vue ! Alors, avis aux visiteurs mais aussi aux bénévoles et aux exposants : rendez-vous le 9 septembre ! Plus d'informations sur www.jeunesagriculteurs-somme.fr ou au 03 22 53 30 08.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Pour un échantillon de producteurs suivis par le groupe Carré, les charges de structure se montent à 1 098 €/ha en 2021.
Céréales : des charges de structure bien encombrantes
Depuis 2018, le groupe de négoce Carré réalise un suivi des coûts de production chez plusieurs de ses clients agriculteurs pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde