Aller au contenu principal

Plaine en fête : la mascotte 2015 se fait un nom

Plaine en fête, l'événement annuel des Jeunes Agriculteurs de la Somme, a pour 2015 une jolie mascotte, une vache noire et blanche baptisée Laurette.

La mascotte à l'hippodrome d'Amiens.
La mascotte à l'hippodrome d'Amiens.
© AAP

Elle est noire et blanche mais elle ne parviendrait pas à se fondre au milieu d'un troupeau de Prim'Hosltein. Et pour cause... Elle n'est pas tout à fait comme les autres... Quelques traits particuliers la démarquent de ses congénères : elle parle, elle rigole, elle se déplace sur deux pattes, et en plus elle serre les mains des passants ! Il s'agit en effet d'une mascotte, celle de l'édition 2015 de Plaine en fête, l'événement des JA de la Somme, qui rassemble chaque année près de 10 000 visiteurs venus célébrer avec les jeunes agriculteurs la fin de la moisson.

S'approprier l'événement
«Chaque année, Plaine en fête change d'arrondissement. Le canton voulait s'approprier cette édition, se démarquer, et nous avons finalement opté pour une mascotte» explique Nicolas Patte, responsable de la communication au sein du Comité d'organisation Plaine en fête. Un Comité composé... d'une seule structure locale. «La particularité sur notre arrondissement, c'est qu'il n'y a qu'une seule structure locale» confie Mathilde Duriez, qui co-préside avec Bruno Macron la structure Jeunes Agriculteurs de Domart, Doullens, Bernaville et Acheux-en-Amiénois. «Nous avons une quarantaine d'adhérents, qui ont tous répondu présents lorsqu'il a fallu se mettre au travail pour accueillir l'édition 2015 de Plaine en fête. C'est tous ensemble que nous avons créé un Comité d'organisation».
Un Comité qui met tout en œuvre pour préparer autour de la finale de labour une ambiance pleine de surprises, les 5 et 6 septembre prochains à Bernaville. En plus des animations habituelles comme le cross de vieilles moissonneuses batteuses, les visiteurs découvriront un labyrinthe de maïs ou encore du saut à l'élastique. «Les habitués pourront aussi retrouver le bœuf à la broche au chapiteau, les expositions de matériel ancien et les démonstrations en tout genre» explique Tanguy Bauwin, co-président du Comité d'organisation.

Une mascotte qui cartonne
Pour communiquer, la mascotte participe donc déjà depuis quelques semaines à de nombreux événements : le Salon de l'agriculture en février à Paris, le Devil-Ride en mai à Grouches-Luchuel, la foire exposition le 6 juin à Mégacité, etc.. Déjà plébiscitée par des centaines de Samariens, la mascotte ne pouvait pas rester anonyme. Mais les jeunes agriculteurs ont trouvé la solution, et la demoiselle répond désormais au doux nom de Laurette ! Petits et grands peuvent même suivre ses aventures et lui écrire sur sa page Facebook, tout récemment créée. Avis aux amateurs !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde