Aller au contenu principal

Plan biodiversité : l’APCA s’interroge sur les moyens

Au lendemain de l’annonce du plan biodiversité de Nicolas Hulot, les chambres d’Agriculture assurent, dans un communiqué publié le 5 juillet, être «prêtes à relever le défi» de l’amélioration de la biodiversité, mais se questionnent sur les moyens mis à disposition pour renforcer la police de l’environnement et de la ruralité, ainsi que sur la concertation des acteurs locaux tels que les forestiers, les agriculteurs et les collectivités, dans la création de nouvelles aires protégées. Les chambres d’Agriculture saluent néanmoins l’objectif « zéro artificialisation nette » des sols et se félicitent également de voir apparaître, « un an et demi après le lancement de la loi biodiversité », un Paiement pour services environnementaux (PSE) afin de «rémunérer les agriculteurs des services qu’ils rendent à la nature».

WWF et FNE demandent une révision de la copie

Le plan biodiversité lancé le 4 juillet ne satisfait pas complètement France nature environnement (FNE) et WWF. Dans un communiqué du 5 juillet, FNE confie rester sur sa faim. « Le plan annoncé compte beaucoup de mesures existantes ou déjà annoncées et les quelques mesures précises et neuves auront besoin de moyens supplémentaires pour se concrétiser », déclare-t-elle. FNE constate une « insuffisance d’ambition tant dans l’opérationnalité des mesures que dans le montant des moyens alloués aux actions prévues », tandis que WWF parle de mesures « clairement dilatoires ». Les associations demandent des moyens financiers supplémentaires alloués dès la loi de finances 2019. « Des marges de manœuvre auraient pu être dégagées grâce à la réorientation des subventions dommageables à la biodiversité », regrette le WWF. Quant à FNE, elle demande l’attribution de moyens au ministère de la Transition écologique. « Le gouvernement pose un bon diagnostic, mais il ne donne pas au ministre les moyens d’action de nature à enrayer la dégradation de la biodiversité, déclare Michel Dubromel, président de FNE. Nous demandons que le gouvernement mette des financements à la hauteur du défi à relever ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde