Aller au contenu principal

Plan protéines : des aides victimes de leur succès

FranceAgriMer a annoncé le 14 janvier l’interruption de la téléprocédure, ouverte le 11 janvier, pour les aides aux agroéquipements et semences dans le cadre du plan protéines. Elle devrait reprendre le 27 janvier.

Bineuse
La mobilisation des agriculteurs sur le volet agroéquipement du plan protéines est forte, conduisant à une suspension de la démarche en ligne.
© Arvalis-Institut du végétal

Le moins que l’on puisse dire, et c’est FranceAgrimer qui l’a fait sur son compte Twitter le 14 janvier, c’est que la mesure d’aide aux agroéquipements incluse dans le plan de relance « a suscité un grand intérêt ». « Le nombre très important de dossiers déposés depuis son ouverture nécessite une interruption de la téléprocédure pour permettre un premier bilan des demandes d'aide et s'assurer de leur couverture budgétaire.» Selon la procédure d’instruction des dossiers, « les demandes d’aide complètes sont traitées dans leur ordre d’arrivée, dans la limite des crédits disponibles ».

«  Plus de déçus que d’élus »

Aussitôt cette annonce faite, la FDSEA et JA de Haute-Vienne ont demandé « une rallonge significative d’enveloppe » en particulier sur les aides aux équipements et semences du plan protéines. A l’échelle nationale pour ce volet investissements amont, « environ 4 000 dossiers ont été déposés pour 63 millions d’euros de demandes de subventions » contre une enveloppe de 20 millions : « il est déjà clair que le dispositif fera plus de déçus que d’élus », selon les deux organisations professionnelles.

FranceAgriMer a indiqué pour sa part que « suite à de nombreux dépôts depuis le 11 janvier, la procédure de dépôts de dossiers reprendra le 27 janvier ».

« Je me réjouis de la forte mobilisation des agriculteurs sur le volet agroéquipement du plan protéines », avait réagi le 12 janvier, le président de la Fop, Arnaud Rousseau. « En 48h, la totalité de l’enveloppe de 20 Millions d’euros gérée par FranceAgriMer a été consommée », s’est-il félicité. Et de conclure à l'adresse du ministre de l'Agriculture, qu'il est « urgent de compléter les moyens

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde