Aller au contenu principal

Plan protéines : des aides victimes de leur succès

FranceAgriMer a annoncé le 14 janvier l’interruption de la téléprocédure, ouverte le 11 janvier, pour les aides aux agroéquipements et semences dans le cadre du plan protéines. Elle devrait reprendre le 27 janvier.

Bineuse
La mobilisation des agriculteurs sur le volet agroéquipement du plan protéines est forte, conduisant à une suspension de la démarche en ligne.
© Arvalis-Institut du végétal

Le moins que l’on puisse dire, et c’est FranceAgrimer qui l’a fait sur son compte Twitter le 14 janvier, c’est que la mesure d’aide aux agroéquipements incluse dans le plan de relance « a suscité un grand intérêt ». « Le nombre très important de dossiers déposés depuis son ouverture nécessite une interruption de la téléprocédure pour permettre un premier bilan des demandes d'aide et s'assurer de leur couverture budgétaire.» Selon la procédure d’instruction des dossiers, « les demandes d’aide complètes sont traitées dans leur ordre d’arrivée, dans la limite des crédits disponibles ».

«  Plus de déçus que d’élus »

Aussitôt cette annonce faite, la FDSEA et JA de Haute-Vienne ont demandé « une rallonge significative d’enveloppe » en particulier sur les aides aux équipements et semences du plan protéines. A l’échelle nationale pour ce volet investissements amont, « environ 4 000 dossiers ont été déposés pour 63 millions d’euros de demandes de subventions » contre une enveloppe de 20 millions : « il est déjà clair que le dispositif fera plus de déçus que d’élus », selon les deux organisations professionnelles.

FranceAgriMer a indiqué pour sa part que « suite à de nombreux dépôts depuis le 11 janvier, la procédure de dépôts de dossiers reprendra le 27 janvier ».

« Je me réjouis de la forte mobilisation des agriculteurs sur le volet agroéquipement du plan protéines », avait réagi le 12 janvier, le président de la Fop, Arnaud Rousseau. « En 48h, la totalité de l’enveloppe de 20 Millions d’euros gérée par FranceAgriMer a été consommée », s’est-il félicité. Et de conclure à l'adresse du ministre de l'Agriculture, qu'il est « urgent de compléter les moyens

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde