Aller au contenu principal

Pommes de terre
Plants de ferme : accord sur un droit d’obtenteur

Toutes les variétés pourront être librement multipliées par le producteur sans risquer d’être attaqué pour contre façon.

L’Unpt (Union nationale des producteurs de pommes de terre) se réjouit de la signature au niveau du Gnis (interprofession des semences) d’un accord sur la pratique de  l’auto-production de plant, accord qui était en discussion depuis de nombreux mois.  Désormais, toutes les variétés de pommes de terre vont pouvoir être librement  multipliées par le producteur sans risquer d’être attaqué pour contrefaçon.
L’accord  stipule également le renoncement des obtenteurs à toute nouvelle procédure judiciaire relative aux droits d’obtenteurs pour les années antérieures à l’accord.
L’utilisateur de plant autoproduit devra se déclarer et s’acquitter d’un droit  d’obtenteur à hauteur de 75% du montant officiel du plant certifié. Ces droits  permettront de contribuer au financement de la recherche variétale, ce dont se félicite l’Unpt.
Respect de la règlementation sanitaire
L’accord permet en outre la traduction pour les auto-producteurs de plant de la règlementation sanitaire en vigueur vis-à-vis de la détection des bactéries et des nématodes à kystes. «Afin de faciliter le suivi sanitaire du territoire, les agriculteurs utilisateurs se sont engagés à déclarer, auprès des services régionaux chargés de la protection des végétaux, leur production de plants de ferme, précise le Gnis. Ils se sont aussi engagés à ne pas multiplier plus d’une génération de plants de ferme et à ne produire ces plants qu’à partir de plants certifiés».
«Le maintien du territoire sain en France est un atout que nous  devons préserver. Il est essentiel dans le développement économique des filières et  permet de conforter nos débouchés, à la fois sur le marché national mais également  sur l’export» a commenté Arnaud Delacour, nouveau président de l’Unpt.
Les conditions techniques d’application de cet accord doivent maintenant être élaborées dans les deux mois. L’Unpt assure qu'elle veillera, à travers ce règlement, que cet accord soit  réellement applicable sur le terrain à l’ensemble des producteurs de pommes de terre  et ceci à des coûts raisonnables, de manière lisible, simple et efficace.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde