Aller au contenu principal

Point sur la campagne Calipso

La coopérative Calipso a fait de la volatilité des prix un avantage, grâce aux stratégies d’options qu’elle a mises en place.

© AAP



Avec 1,85 million d’euros de compléments de prix (dont 87 % pour les blés) répartis entre ses coopérateurs, pour la récolte 2017, Calipso est plutôt satisfaite de sa performance, lors de la précédente campagne. Le prix final s’élève ainsi, par exemple, à 157,94 € pour le blé BPS BPMF. Mais «les prix affichés (cf tableau ci-dessus) sont susceptibles d’être améliorés avec l’octroi de ristournes lors de l’assemblée générale du 4 décembre prochain», explique David Favier, le directeur.
La stratégie ? «La vente au plus offrant. Nous nous orientons peu vers la meunerie, bien qu’un peu en Afrique de l’Ouest. Notre objectif de qualité est bien déterminée, mais parfois, nous tirons un meilleur prix en vendant en blé fourrager.» Mais pour la coopérative, «ce sont les stratégies d’options qui ont été gagnantes.» Elle permettent en fait de se couvrir lors de hausse ou de baisse des cours. Autrement dit, plus la volatilité des prix est importante, plus cette stratégie est intéressante. «Cette année a connu une baisse des cours. Nous avons réussi à maintenir l’écart, ce qui a permis d’améliorer le prix moyen de 3,5.»

Accomptes 2018
Les accomptes 2018, pour les escourgeons récemment récoltés, eux, devraient être décidés dans les prochains jours. «Nous attendons d’avoir connaissance de 50 ou 60 % des qualités en blé.» Les agriculteurs seron fixés le 15 juillet au plus tard.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Né dans le Nord, le Lin Français se développe dans l’Aisne
Portée par une demande mondiale croissante tirée notamment par la Chine et l’Inde, l’entreprise de teillage Le Lin Français-Jean…
Trois premiers prix au CGA : «la reconnaissance de notre travail»
La remise des prix du Concours des pratiques agro-écologiques avait lieu ce 20 mai. Trois agriculteurs de la Somme sur les cinq…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde