Aller au contenu principal

Pommes de terre : de nouvelles voies pour l’export

La période de crise que traverse le marché de la pomme de terre se reflète aussi au niveau de l’exportation.

© V. Marmuze

A la date du 31 décembre 2014 (cinq mois de campagne), les statistiques d’exportations de pommes de terre françaises transmises par le Cnipt, portent sur 506 400 t contre 594 300 un an auparavant et 11 % de moins que la moyenne des trois dernières campagnes.
Notre premier client, l’Espagne, a réalisé un score modeste, avec 142 200 t et, en vendant plus qu’à l’ordinaire à son voisin portugais, a concurrencé notre propre production sur ce débouché. Les sorties vers l’Italie, notre second client, sont en retrait de 43 000 t sur la même période de 2013. L’Allemagne (25 100 t) et la Belgique (80 300 t) se tiennent dans une bonne moyen­ne, et les Pays-Bas réalisent le meilleur résultat des cinq premiers mois de ces quatre dernières campagnes, avec 20 200 t.
Ce sont donc les achats de nos clients traditionnels du Sud de l’Union européenne qui inquiètent la plus. En revanche, les débouchés à l’Est, 33 400 t, dont 9 400 pour la Hongrie et 9 300 t pour la Roumanie, sont encourageants. Mais c’est surtout vers le grand-export, en particulier le Moyen-Orient, que le développement semble le mieux assuré, avec des sorties de 41 400 t, près de 10 000 t de mieux qu’à la fin décembre 2013 ; la moyenne des deux campagnes précédentes, même période, était de 16 100 t.
Si le bilan en volume de ces cinq premiers mois de l’actuelle campagne est mitigé, il est carrément catastrophique en valeur, à peine supérieur à celui de l’autre très mauvaise campagne 2011-2012, avec 76,7 M €, chiffre deux fois inférieur à celui de la précédente campagne, les prix s’étant entre temps effondrés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Marc Fesneau
Marc Fesneau pour remplacer Julien Denormandie à l'Agriculture au gouvernement ?
Les discussions pour la constitution du premier gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne se poursuivent.
Entre l’activité de la ferme et la conduite du car, Pascal Degand a trouvé un bon équilibre.
Conducteur de bus et agriculteur, la double-activité heureuse
Chaque jour de la semaine, 250 bus Transdev-CAP (Les Courriers automobiles picards) sillonnent les routes régionales,…
De Tailly-l’Arbre-à-Mouches à la feria d’Alès en stop
Trois jeunes filles de Tailly-l’Arbre-à-Mouches se sont lancé le défi un peu fou de rejoindre en stop la féria d’Alès, dans les…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde