Aller au contenu principal

Pommiers et poiriers durement touchés par le gel d’avril

La mission d’enquête a constaté l’ampleur des dégâts du gel sur les vergers.

La mission d’enquête calamité a constaté l’ampleur des dégâts.
La mission d’enquête calamité a constaté l’ampleur des dégâts.
© AAP

Dans la nuit du 16 au 17 avril dernier les pommiers et poiriers ont subi dans la Somme des dommages importants du fait du gel printanier. C’est ce qu’ont constaté les membres de la mission d’enquête calamité qui s’est déroulée le 6 juillet. Elle était composée de Michel Randjia, Jacques Vanoye, Delphine Nicolaï, Régis Dubois représentants la profession, et Jean Luc Becel, Sabine Desanlis pour la Ddtm. Pour évaluer la situation, la délégation a parcouru différentes communes : Herbécourt, Fres - nes-Mazancourt, Douilly, Marchelepot, Vron. Cet échantillonnage a permis de bien se rendre compte de la situation catastrophique. Comme l’a indiqué, Michel, Randjia, «le spectacle est désolant, certains arbres n’ont aucun fruit».

Jacques Vanoye, le président de Nelfruit a expliqué que «ce froid d’avril est intervenu au moment de la «nouaison», lorsque les fruits se forment et s’accrochent aux branches. Il s’agissait d’une gelée noire qui a duré longtemps de minuit à 7 h du matin. C’est pourquoi les dégâts sont importants, cette gelée a fait chuter les fleurs». Toutes les conséquences ne sont pas encore connues. Au delà de la perte de volume, le calibre des fruits pourrait être très gros donc invendable, sans compter certains défauts d’aspect, l’épiderme restant marqué par le gel (russeting, anneaux de gel). Les producteurs s’inquiètent aussi pour la prochaine campagne car ils constatent que des boutons à fruits se transforment en feuille du fait de la poussée de sève qui ne trouve pas assez de fruits à alimenter.

«Sur certains pommiers la cueillette va coûter cher en maind’oeuvre. En saison normale, on effectue trois passages mais pour cette campagne on peut même se poser la question de la rentabilité d’un passage. Mais malgré tout il faut persévérer et continuer, l’entretien des pommiers ne doit pas être interrompu. Faute de quoi les conséquences sur les récoltes se feront sentir sur trois ans», commente Delphine Nicolaï, arboricultrice à Vron.

Procédure : décision le 20 juillet

«Le comité départemental d’expertise va se réunir le 20 juillet et décider ou non d’engager la procédure», a indiqué Jean-Luc Becel. «Si la procédure est lancée, le dossier sera ensuite envoyé au ministère qui doit l’examiner lors d’un comité national de gestion des risques en octobre. L’administration instruira les dossiers de demande d’indem ni sation en novembre et décembre. La mise en paiement des dossiers éligibles aura lieu en janvier. L’indemnisation sera de l’ordre de 28% de la perte ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde