Aller au contenu principal

Pommiers et poiriers durement touchés par le gel d’avril

La mission d’enquête a constaté l’ampleur des dégâts du gel sur les vergers.

La mission d’enquête calamité a constaté l’ampleur des dégâts.
La mission d’enquête calamité a constaté l’ampleur des dégâts.
© AAP

Dans la nuit du 16 au 17 avril dernier les pommiers et poiriers ont subi dans la Somme des dommages importants du fait du gel printanier. C’est ce qu’ont constaté les membres de la mission d’enquête calamité qui s’est déroulée le 6 juillet. Elle était composée de Michel Randjia, Jacques Vanoye, Delphine Nicolaï, Régis Dubois représentants la profession, et Jean Luc Becel, Sabine Desanlis pour la Ddtm. Pour évaluer la situation, la délégation a parcouru différentes communes : Herbécourt, Fres - nes-Mazancourt, Douilly, Marchelepot, Vron. Cet échantillonnage a permis de bien se rendre compte de la situation catastrophique. Comme l’a indiqué, Michel, Randjia, «le spectacle est désolant, certains arbres n’ont aucun fruit».

Jacques Vanoye, le président de Nelfruit a expliqué que «ce froid d’avril est intervenu au moment de la «nouaison», lorsque les fruits se forment et s’accrochent aux branches. Il s’agissait d’une gelée noire qui a duré longtemps de minuit à 7 h du matin. C’est pourquoi les dégâts sont importants, cette gelée a fait chuter les fleurs». Toutes les conséquences ne sont pas encore connues. Au delà de la perte de volume, le calibre des fruits pourrait être très gros donc invendable, sans compter certains défauts d’aspect, l’épiderme restant marqué par le gel (russeting, anneaux de gel). Les producteurs s’inquiètent aussi pour la prochaine campagne car ils constatent que des boutons à fruits se transforment en feuille du fait de la poussée de sève qui ne trouve pas assez de fruits à alimenter.

«Sur certains pommiers la cueillette va coûter cher en maind’oeuvre. En saison normale, on effectue trois passages mais pour cette campagne on peut même se poser la question de la rentabilité d’un passage. Mais malgré tout il faut persévérer et continuer, l’entretien des pommiers ne doit pas être interrompu. Faute de quoi les conséquences sur les récoltes se feront sentir sur trois ans», commente Delphine Nicolaï, arboricultrice à Vron.

Procédure : décision le 20 juillet

«Le comité départemental d’expertise va se réunir le 20 juillet et décider ou non d’engager la procédure», a indiqué Jean-Luc Becel. «Si la procédure est lancée, le dossier sera ensuite envoyé au ministère qui doit l’examiner lors d’un comité national de gestion des risques en octobre. L’administration instruira les dossiers de demande d’indem ni sation en novembre et décembre. La mise en paiement des dossiers éligibles aura lieu en janvier. L’indemnisation sera de l’ordre de 28% de la perte ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde