Aller au contenu principal

Potentiel des céréales : des conditions moins favorables depuis deux semaines

Au 20 juin, beaucoup d’indicateurs étaient au beau fixe et laissaient espérer de très bons niveaux de rendement en céréales, mais la situation a évolué.

Une verse trop précoce sur blé pénalisera obligatoirement le remplissage.
Une verse trop précoce sur blé pénalisera obligatoirement le remplissage.
© AAP

Le nombre d’épis est un critère très satisfaisant mais pas suffisant. Les comptages d’épis réalisés par différents services techniques sont proches de 700 dans de nombreuses situations et ce quel que soit le type de sol. Ces populations sont liées à un bon niveau de tallage et une bonne montée des épis, favorisés par un printemps pluvieux et frais et une disponibilité régulière des éléments fertilisants.

On sait que le rendement d’une parcelle est la résultante de trois composant e s : l e nombr e d’épis/m2, le nombre de grains par épi et le poids des grains. Or cette dernière composante est certainement la plus déterminante : ainsi en 2011, le PMG (poids de mille grains) élevé, de l’ordre de 60 à 65, a permis de compenser en limon un nombre faible de grains/m2. A l’inverse, certaines années, un PMG faible n’est pas suffisant pour atteindre un niveau de rendement correct. Autrement dit, il est préférable d’avoir dans sa parcelle 17 000 grains/m2 avec un PMG de 60 que 20 000 grains avec PMG de 42.

Des conditions moins propices pour les blés depuis deux semaines

Les conditions climatiques de ces derniers jours, permettent d’émettre quelques inquiétudes.

- Les orages survenus ces dernières semaines dans certains secteurs du département (secteur de Roye notamment) accompagnés parfois de vent violent et d’une pluviométrie importante (plus de 100 mm dans certaines zones) on entraîné une verse trop précoce sur blé. Cette verse pénalisera obligatoirement le remplissage.

- Fusarioses et septoriose sont présentes. Des contrôles difficiles de la septoriose sont constatés liés à des baisses d’efficacité de certaines matières actives (triazole par exemple) et une forte pression de la maladie en fin de cycle. Le piétin-échaudage est régulièrement observé même sur des blés assolés. Le développement de ces maladies aura également un impact sur le poids des grains.

- L’excès d’eau et le manque d’ensoleillement ont souvent été des éléments défavorables au remplissage, ce fut le cas des années 1991 ou 2007. - Une maîtrise difficile des adventices dans certaines parcelles, des échecs sur vulpin, ray-grass, agrostis, coquelicots est fréquemment observé.

- Enfin sur le plan qualitatif, on peut émettre des réserves sur le niveau des poids spécifiques à la récolte.

Des réflexions techniques à étudier après la moisson

Chaque année est particulière et après chaque moisson un bilan doit être tiré afin de fournir les préconisations pertinentes pour les campagnes futures. D’ores et déjà, des questions se posent. - Comment choisir ses variétés ? La résistance variétale aux maladies (dont la septoriose) reste un atout majeur dans le choix variétal afin de mieux contrôler les maladies en végétation

- L’année 2012 remet-elle en cause les densités de semis préconisées ?

- La conduite intégrée, en mettant en oeuvre des moyens préventifs (densité de semis plus faible, date de semis après le 10 octobre, variété tolérante) resteelle très favorable techniquement et économiquement cette campagne ?

- Les semis très précoces doiventils être développés, compte tenu des difficultés de maîtrise des adventices ou des maladies dans ces situations ?

- Comment mieux utiliser les molécules fongicides ou herbicides pour préserver leur efficacité ?

Toutes ces questions seront abordées lors de réunions de bilan de moisson organisées chaque année après la récolte par la chambre d’agriculture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde