Aller au contenu principal

Pour la foire de Montdidier, la ferme pédagogique vient au public

Voilà vingt-six ans que le monde agricole donne rendez-vous chaque lundi de Pâques à la foire de Montdidier. Les moutons, cochons d’inde, cochons, bouc et volailles de la ferme pédagogique itinérante d’Aurélie Dorado seront de la partie. 

L’idée d’une ferme pédagogique trottait dans la tête d’Aurélie Dorado depuis un moment. «J’ai tardé, parce que mon terrain est trop petit pour accueillir du public. Et puis un jour, je me suis dit “pourquoi ne pas déplacer les animaux plutôt que les personnes ?“» La ferme de Natur’a est ainsi née en janvier de cette année et transforme le temps d’une journée une cour d’école, un espace vert, un préau ou une salle des fêtes en cour de ferme. Ce 18 avril, ses animaux prendront place au jardin anglais de Montdidier, lors de la traditionnelle foire de Pâques, pour le plus grand bonheur des trente-mille visiteurs attendus. 

La jeune femme navigue entre Milly-sur-Thérain, au nord de Beauvais, où sa famille est installée, et Fontaine-sur-Somme, près d’Abbeville, où elle reprend le centre équestre de sa mère qui part à la retraite. Si elle a grandi au milieu des animaux, ceux-ci ne sont au cœur de son activité professionnelle que depuis peu de temps. Elle a suivi des études de commerce, puis a eu un parcours de cadre dans la santé publique, manageant une trentaine de personnes. «Les animaux ont toujours été ma passion. Il y a deux ans, j’ai décidé d’arrêter de me mettre des carcans et d’en faire mon métier. Il faut essayer pour ne pas avoir de regrets.» 

Aurélie a débuté il y a deux ans avec huit brebis, pour de la prestation d’éco-pâturage. «Mon troupeau se compose aujourd’hui de soixante moutons boulonnais, une race que je voulais contribuer à sauvegarder, bien adaptée à cette activité.» Quelques shropshire doivent arriver prochainement. «Ce sont des moutons qui ne mangent pas les écorces. Je vais pouvoir ainsi développer la prestation d’éco-pâturage de pépinières ou de vergers.» Cette activité, bien qu’épanouissante, manque néanmoins de relations humaines pour Aurélie. «J’aime particulièrement le contact avec les enfants et les personnes âgées. L’approche avec des animaux offre des échanges privilégiés.» 

 

Un bar à crottes instructif

Ainsi, un bouc nain, deux cochons d’inde, des cochons nains de Göttingen, des canards de Barbarie au plumage chocolat, des poules rousses ou de soie et deux chiennes border collie et munsterlander composent la ferme pédagogique. Chèvre toy, oies et cailles devraient bientôt rejoindre l’équipe. «Je ne peux pas me permettre des animaux trop gros, car tous doivent entrer dans la moutonnière pour le transport.» Cette mobilité lui permet d’aller à la rencontre de publics qui ne se déplaceraient pas. «Je vais par exemple dans les Ephad.»

Une fois arrivée sur place, Aurélie met environ 1h30 à mettre en place son petit monde. «Il faut installer les animaux dans leurs enclos en bois. J’apporte aussi pas mal de nourriture, pour que les enfants comme les adultes puissent en donner.» Elle propose ensuite des activités sensorielles : boîte à toucher, grainothèque, sonothèque… et un bar à crottes qui rencontre un vif succès auprès des plus jeunes. «Il s’agit de retrouver de quel animal provient quel excrément.» Un jeu pas si simple, car une crotte de cochon ressemble incroyablement à celle d’un chien, par exemple. «C’est une manière originale d’aborder la nutrition, le système digestif…»

 

Par ici le programme

- Manèges forains, structures gonflables et restauration sur place, de 8h à 18h.
- Commerçants de Montdidier, associations locales et marchands, de 8h à 18h.
- Exposition de matériels agricoles, de 8h à 18h
- Bienvenue à la ferme et village agricole, de 8h à 18h. Exposition d’animaux : chevaux, ânes, moutons, chèvres, vaches, volailles, lapins, chiens, alpagas...
- Organismes professionnels agricoles.
- Défilé de majorettes, à 13h30. Les Sirènes de Montdidier défileront depuis la mairie jusqu’au Prieuré à partir de 13h30 puis réaliseront un show chorégraphié dans la cour de l’école du Prieuré à 14h.
- Produits du terroir et dégustations, de 8h à 18h. Bières, vin, saucissons, terrines, fromages, épices, miel, ou encore fruits et légumes seront sur les étals. Des dégustations d’omelettes de viande et de frites seront aussi proposées.
- Exposition des races de vaches à viande, de 8h à 18h, sur l’esplanade du Prieuré.
- Ferme pédagogique, de 9h à 17h, au jardin anglais (gratuit). Moutons, cochons nains, chèvres, poules, chiens, cochons d’inde… Activités sensorielles (boîte à toucher, grainothèque, sonothèque, bar à crottes…).
- Taureau mécanique, de 10h à 18h, au jardin anglais (gratuit).
- Animation jeunesse, de 10h à 12h et de 14h à 16h, rue Saint-Louis (gratuit). Réservée aux enfants à partir de onze ans le matin et de trois ans l’après-midi. Pour gagner leurs chocolats, les enfants devront relever de petites épreuves (quiz, énigmes, rébus...) pour recomposer le puzzle qui indiquera l’emplacement de la cachette. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde