Aller au contenu principal

Pour l’Usipa (amidonnerie), l'enveloppe pour les protéines est insuffisante

L’Union des Syndicats des Industries des Produits Amylacés (Usipa), qui représente l’amidonnerie, souhaite que l’enveloppe de 100 M€ pour les protéines végétales prévue par le plan de relance soit augmentée, pour pouvoir s’investir davantage dans ce domaine, ont indiqué ses dirigeants à son AG le 30 septembre. L’amidonnerie entend «développer une nouvelle offre à base de protéines végétales que les consommateurs français appellent de leurs vœux», a-t-elle annoncé lors d’une conférence de presse à cette occasion. Plus largement, l’Usipa compte accéder à certains volets du plan de soutien au fret ferroviaire et au programme d’investissement dans les technologies vertes et le biosourcé. À ce propos, des produits émergents de l’industrie du biosourcé, cliente des amidonniers, sont peu produits en France et restent marqués par l’importation (sacs de caisse et films de paillage en bioplastique, enzymes pour l’industrie chimique), a fait remarquer Thomas Gauthier, délégué général de l’Usipa.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Les productions ne manquent pas dans le territoire de la CC2SO. Les équipes (ici Alain Defosse, président,  et Delphine Damay, en charge du PAT), misent sur le plan alimentaire pour booster la consommation de produits locaux, levier du «bien manger». 
Plan alimentaire à la CC2SO : belle opportunité pour les agriculteurs
Le plan alimentaire territorial qu’a initié la CC2SO prend forme. L’objectif principal est le «bien manger», indispensable à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde