Aller au contenu principal

Consommation
Pourquoi il ne faut pas jeter les boîtes de conserve Bonduelle

Le groupe agroalimentaire spécialisé dans la transformation du légume annonce un changement d'identité graphique à la fois pour l'entreprise – le Groupe Bonduelle – et sa marque commerciale.

Bonduelle
© V.F.

C’est une nouvelle qui va ravir les boxoferrophiles. Le boxoferrophile, c’est celui qui collectionne des boîtes de conserve (!) Du coup, il suffit qu’un grand nom de l’agroalimentaire français annonce un changement de son identité graphique – le dessin ou le logo qui l’identifie auprès de ses clients – pour les boîtes marquées de l’ancien graphisme gagnent en intérêt auprès des collectionneurs. Il se passera sans doute quelques années pour que la boîte qui contient en ce moment haricots verts ou pois chiche prenne de la valeur, mais sait-on jamais…

En ce début du mois de septembre, et à l’occasion de son 170ème anniversaire, le Groupe Bonduelle annonce avoir fait évoluer son identité visuelle, tout en profitant de l’occasion pour revisiter le logo de sa marque iconique Bonduelle. « Rares sont les entreprises qui fêtent leurs 170 ans ! C’est le cas du Groupe Bonduelle qui, tout en s’appuyant sur les fondations solides d’un groupe familial pérenne, garde les yeux tournés vers demain pour construire un futur plus végétal », indique ainsi un communiqué du groupe agroalimentaire.

Côté « groupe », l’entreprise s’identifie désormais par une nouvelle image qui se veut le reflet de « son engagement dans la révolution végétale », précise l’entreprise. Et d’ajouter que cette nouvelle signature « souligne également le côté stable et rassurant d’une entreprise familiale pérenne qui fête ses 170 ans tout en gardant un lien fort avec la marque consommateur pour une parfaite visibilité ».  Pour ce nouveau logo, on retrouve donc la couleur verte en référence au végétal, ainsi qu’une base-line « la nature, notre futur », traduisant l’engagement de l’entreprise dans une alimentation durable. La rupture est franche avec les trois précédentes évolutions graphiques de 1995, 2008, et 2018.

Bonduelle

Côté « marque » et « produit fini », il s’agit pour Bonduelle de « moderniser » les « codes de la marque, que les consommateurs retrouvent sur les produits (…) tout en restant reconnaissables. La typographie, les couleurs jaunes et vertes et l'arche, qui sont des signes distinctifs, restent présentes ainsi que le B iconique de la famille Bonduelle. Ce logo intègre également de nouveaux éléments comme la feuille et les graines, qui symbolisent l’extension vers le végétal, au-delà du seul légume ».

Bonduelle marque

Contrairement au parti-pris concernant l’identité visuelle de l’entreprise, en ce qui concerne la marque « consommateur » - celle qui reste la porte d’entrée du business du géant de l’agroalimentaire -, pas de rupture cette fois avec l’identité visuelle que l’on connait à Bonduelle depuis 1995. Si le consommateur ne devrait se rendre compte qu’a minima du changement, le collectionneur peut quant à lui y trouver un intérêt à garder précieusement l’une de ces boîtes qui disparaitront progressivement des linéaires des grandes surfaces.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde