Aller au contenu principal

Poursuite des discussions autour de la future Pac

Les ministres de l’Agriculture européens, réunis en conseil le 18 mars, ont débattu de l’état d’avancement des négociations concernant la Pac, de nombreux sujets restant en suspens pour permettre aux Etats membres de parvenir à un accord global.

Le commissaire européen à l’Agriculture, Phil Hogan, juge que le système des aides couplées est un instrument important pour maintenir la production dans certaines filières, mais cet outil doit être ciblé et limité.
Le commissaire européen à l’Agriculture, Phil Hogan, juge que le système des aides couplées est un instrument important pour maintenir la production dans certaines filières, mais cet outil doit être ciblé et limité.
© Lieven Creemers/CE



Le conseil des ministres de l’Agriculture des Etats membres de l’Union européenne a permis aux délégations de débattre, le 18 mars, du rapport établi par la présidence roumaine sur l’état d’avancement des négociations concernant l’ensemble des propositions de règlement Pac.
De nombreux sujets sont toujours à trancher, notamment sur les plans stratégiques : définition des prairies permanentes, caractère optionnel du paiement redistributif, définition de l’agriculteur (avec des débats quant au caractère optionnel et l’harmonisation…), plafonnement obligatoire ou non et dégressivité des aides, taux d’aide aux investissements pouvant atteindre 75 %...
Les discussions ont également porté sur le règlement horizontal et le seuil des 2 000 €, la majorité des délégations souhaitant le maintien de ce seuil pour l’application de la discipline financière, mais d’autres préférant la suppression, conformément à la proposition de la Commission. Par ailleurs, sur le règlement OCM, les débats ont porté sur l’étiquetage des vins, l’Allemagne ayant salué les efforts de la présidence, à l’inverse de la Suède ; la Hongrie préférant de son côté que la liste des ingrédients et la valeur nutritionnelle soient hors étiquette.
Enfin, sur les aides couplées, certains Etats membres estiment qu’une réduction est nécessaire, tandis que d’autres, dont la France, considèrent que leur maintien est un minimum. Le commissaire européen à l’Agriculture, Phil Hogan, juge, quant à lui, que le système des aides couplées est un instrument important pour maintenir la production dans certaines filières, mais cet outil doit être, pour lui, ciblé et limité.

Se mettre d’accord
Pour la plupart des ministres, il est nécessaire de poursuivre les discussions et de se mettre d’accord sur un certain nombre de points avant d’arriver à un compromis, y compris sur les questions budgétaires.
Une position que tient également le ministre français, Didier Guillaume. Ce dernier estime, par ailleurs, que l’accompagnement de la transformation agro-écologique de l’agriculture passe par une conditionnalité renforcée et des echo-schèmes obligatoires pour tous les Etats membres, et facultatifs pour les agriculteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde