Aller au contenu principal

Production d’insectes : une solution vers l’indépendance protéique ?

Presqu’un an après son lancement, InnovaFeed, spécialisée dans la production de protéines à base d’insectes basée à Nesle, a accueilli, jeudi 29 juillet, le président du Conseil départemental. Zoom sur les marchés et projets à venir.   

Clément Ray (au centre), co-fondateur d’InnovaFeed, faisait visiter le site à Stéphane Haussoulier (à dr.),  président du conseil départemental, à l’occasion de la remise d’une subvention de 280 000 €.
Clément Ray (au centre), co-fondateur d’InnovaFeed, faisait visiter le site à Stéphane Haussoulier (à dr.), président du conseil départemental, à l’occasion de la remise d’une subvention de 280 000 €. 
© Camille Lefranc

«Apporter notre soutien à des entreprises innovantes, qui construisent le monde de demain et qui, de façon plus pragmatique, proposent à nos concitoyens de nouvelles opportunités, fait pleinement partie de notre rôle», exprime Stéphane Haussoulier. Le président du Conseil départemental de la Somme est venu visiter, ce jeudi 29 juillet, le plus grand site de production d’insectes au monde : InnovaFeed, à Nesle. 

Comme d’autres (État, région, etc), le Conseil départemental a participé au développement de cette entreprise avec une subvention de 280 000 €. «Somme qui a participé à la construction du site de production», raconte Clément Ray , co-fondateur d’InnovaFeed, avant de rappeler que celui-ci s’inscrit pleinement dans le territoire. Dans les faits, le site est voisin de celui de Tereos d’un côté. L’amidonnerie vient nourrir les mouches soldat noires qui y sont élevées grâce à un pipeline entre les deux entreprises (transport de la vinasse). De l’autre côté, l’usine de biomasse Kogeban permet de chauffer les salles d’élevage des insectes. Résultat, très peu de camions d’approvisionnement circulent sur le site de production, réduisant ainsi l’empreinte carbone de l’entreprise. 

 

Pour les porcs et les volailles

Lancée en octobre dernier, une grande partie de la production de protéines d’insectes est destinée à l’alimentation aquacole. D’autres marchés de commercialisation ont, depuis, vu le jour et tendent à se développer. Ainsi, InnovaFeed travaille en partenariat avec des grandes enseignes, comme Auchan ou encore Lidl et les fabricants d’aliments (Cargill, Néalia, Novial…) sur l’incorporation de l’huile d’insectes dans l’alimentation des porcs et des volailles. «L’huile d’insectes a montré des impacts positifs sur la croissance des porcs et des volailles, leur santé et leur bien-être. Elle vient en remplacement d’autres huiles comme de l’huile du noyau de palme dans l’alimentation des porcelets et de l’huile de soja dans l’alimentation des volailles», explique le co-fondateur d’InnovaFeed. Ainsi, Auchan a lancé en juin dernier ses premières volailles nourries aux insectes. «Les insectes sont une source naturelle et durable de protéines. À travers le développement de notre entreprise, nous ne faisons finalement que redonner à l’insecte son rôle dans la chaîne alimentaire», résume le co-fondateur d’InnovaFeed. 

 

Projets à venir 

D’autres travaux sur l’incorporation de l’huile d’insectes dans d’autres aliments à destination des animaux sont donc en cours et, notamment, dans l’aliment des poules pondeuses. «Nous réfléchissons également à développer une filière de protéines d’insectes bio et/ou Label rouge», confie Clément Ray. Enfin, à la question du président du Conseil départemental de la Somme «à quand des insectes d’InnovaFeed dans l’alimentation humaine ?», l’entreprise répond que «des recherches sont en cours, mais rien de concret ne devrait sortir avant au moins cinq ans». 

L’usine de production devrait rapidement atteindre ses limites en termes de production. Ainsi, moins d’un an après ses débuts, InnovaFeed prévoit d’ores et déjà de nouveaux travaux d’agrandissement avec, notamment, l’ajout de serres dans lesquelles sont élevées les mouches soldat noires. Le site de production devrait doubler d’ici trois ans. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde