Aller au contenu principal

Bâtiment
Quand et comment choisir un racleur à corde pour les effluents ?

Pour le spécialiste de la gestion des effluents à la ferme, Renson Elevage, il n’existe pas de meilleure solution qu’un système de raclage à corde pour évacuer le lisier d’un bâtiment d’élevage. Ses conseils pour bien le choisir.

Le racleur à corde présente la caractéristique d'être un système simple.
© Renson Élevage

Le nettoyage efficient des allées d’une stabulation contribue au bien-être des animaux, améliore la productivité et le quotidien de l’éleveur tout en favorisant la soutenabilité environnementale. La solution : le racleur. Mais comment et lequel choisir ? À corde, hydraulique, à chaîne ou à câble..., il existe de nombreuses solutions. Parmi elles, celle proposée par Renson Élevage qui se présente comme un système de raclage à corde.

Partant du principe selon lequel les fumiers et lisiers issus des bâtiments d’élevage constituent des engrais de ferme, riches en éléments fertilisants, Renson Élevage propose un accompagnement des éleveurs et différentes solutions, « quelle que soit la taille et le type d’exploitation : collecte, homogénéisation, transfert, traitement et épandage », assure l’entreprise. Celle-ci équipe aussi bien des élevages de « porc, de bovin ou de lapin », détaille le directeur marché élevage de Renson, Laurent Yvergniaux.

L’Institut de l’Élevage rappelle que les couloirs de circulation représentent près de 70 % de la surface de l’aire de vie des animaux dans une stabulation. Leur entretien est capital. Pour la collecte et le nettoyage efficient des allées, le choix du racleur dépend de l’installation (neuve ou existante) et de la volonté de l’éleveur. Chaque système a ses avantages et ses inconvénients. Mais pour Laurent Yvergniaux, « dès qu’une exploitation rassemble plus de 40 animaux, l’utilisation d’un racleur automatisé est vitale. C’est la solution pour une bonne propreté du bâtiment, une meilleure hygiène des animaux et un confort pour l’éleveur. Sans oublier que le racleur permet un gain de productivité et favorise la soutenabilité environnementale ».

Son conseil s’oriente vers un racleur à corde, pour de multiples raisons : « C’est la solution la plus facile à installer avec de nombreux avantages pour l’éleveur : faible coût de mise en œuvre, peu énergivore, longévité inégalable et adaptée aux bâtiments tout lisier ou peu pailleux. Cette solution est également la moins dangereuse pour les animaux ».

Le modèle de Renson Élevage, qui équipe plus d’une centaine de fermes en France a été conçu « pour générer le moins d’entretien possible et répondre aux besoins de l’éleveur ». Autrement dit, il est garanti pour générer peu d’usure au niveau des pièces en contact avec le sol, celles-ci étant réalisées en Ardox. Il est également monté d’un caoutchouc intégré entre le racleur et le sol pour l’étanchéité, dispose d’une largeur ajustable à la dimension du couloir (jusqu’à 5,10 m) et d’un système d’enroulement « le plus large du marché ».

En matière de fiabilité, le constructeur revendique un taux de SAV « de moins de 0,5% » et propose un accompagnement de A à Z pour bien s’équiper.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde