Aller au contenu principal

Quel avenir pour l'abattoir de Montdidier ?

Un point a été fait lors de la session de la chambre d’agriculture sur le sujet.

© D. R.


Une épée de Damoclès est suspendue au-dessus de la tête de l’abattoir de Montdidier, et cela ne date pas d’hier. Sa grande fragilité technique et économique pourrait bel et bien entraîner sa fermeture et laisser le territoire sans abattoir de proximité. Une situation inconcevable à l’heure où les collectivités prônent le développement des circuits de proximité et où le bien-être des animaux est scruté à la loupe par la société.
Aussi, pour éviter la Bérézina, le préfet a mis en place un comité de pilotage en juillet dernier, dont la mission est de travailler sur la création d’un nouvel outil, car la rénovation de l’abattoir actuel serait bien trop coûteux.

Différents scénarios
Après la rencontre des principaux usagers (Sauvage viande, société Guy Lagache, Petit Lourdel, Coopérative du micro-abattoir, la Ferme des trois châtaigniers, etc.), un potentiel de 3 000 à 5 000 tonnes a été identifié, «soit un volume suffisant pour monter un projet économiquement viable», précise Olivier Morel, directeur adjoint de la Chambre d’agriculture de la Somme. Reste qu’aucun tonnage n’a été engagé solennellement. Coût estimé pour ce nouvel outil en lien avec le tonnage pré-cité, et qui sera situé à Montdidier : entre 4 et 6 millions d’euros. Durée de la finalisation du projet : trois ans au minimum.
Reste que si l’abattoir ferme ses portes entre-temps, on fait comment ? Deux options sont à l’étude, dixit Olivier Morel. «Si l’abattoir ferme, on pourrait le garder dans son organisation actuelle avec l’intégration d’un nouveau directeur. Ou alors, le groupe prêt à porter le projet demain reprend le fonds de commerce», détaille-t-il. Autres choix à trancher : le type d’abattoir, la gouvernance et le financement. Autrement dit, des choix cornéliens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde