Aller au contenu principal

Quelle qualité de récolte pour les semences de ferme ?

Des PS hétérogènes, des TCH (temps de chute d’Hagberg) dégradés, voire un peu de germi-nation sur pied… Des précautions sont à prendre pour réaliser ses semences de fermes à partir de la récolte de céréales 2021.

Des PS bas n’empêchent pas de faire de la semence de ferme, rassure Arvalis.
© Cap semences

Après une moisson particulière du fait des conditions pluvieuses, nombre d’agriculteurs-multiplicateurs de semences fermières se posent la question : qu’en est-il de l’utilisation des lots de céréales à la qualité dégradée pour faire de la semence de ferme ? «Il n’est pas impossible d’utiliser un lot faiblement germé ou à faible TCH pour faire des semences de ferme, mais il faut respecter certaines conditions», assure l’équipe d’Arvalis Hauts-de-France.
Tout d’abord, il faut de bonnes conditions de stockage afin d’assurer la conservation des lots de semences : «récolter à une humidité inférieure à 15 %, ventiler le lot afin d’avoir une tempé-rature autour de 15-20°C», précise-t-elle. Il convient d’effectuer un test de germination à la récolte : «si la faculté germinative du lot récolté est inférieure à 80 % il ne peut pas être utilisé pour faire des semences, il faudra prévoir des semences certifiées.» Arvalis recommande également de refaire un test de germination en septembre après quelques temps de stockage et juste avant les semis puisqu’il est difficile d’établir et de prévoir le comportement des lots (même faiblement germés ou pré-germés) au stockage, et donc de prévoir l’évolution de leur faculté germinative. 
Il faudra adapter les densités de semis à la faculté germinative du lot selon la formule suivante : grains à semer/m2 = préconisations densité semis en grains/m2 / (faculté germinative / 95). Enfin, le traitement de semence est à effectuer au dernier moment, après la deuxième vérifica-tion de la faculté germinative du lot. 

Le PS n’influe pas la qualité

Côté qualité, dans des gammes normales de PS pour le blé tendre, «il n’a pas été trouvé de relation significative entre le PS d’un blé et sa valeur meunière, boulangère et nutritionnelle pour l’alimentation du bétail», assure-t-on chez Arvalis. «Toutefois, lorsque les niveaux de PS sont très faibles (< 70-72 kg/hl), comme cela a pu être observé cette année, des modifications du profil chimique du blé (amidon, fibres...) pourraient être suffisamment importantes pour dégrader la valeur nutritionnelle en alimentation animale chez les monogastriques.» Les très faibles PS peuvent également affecter le taux d’extraction en farine. «En revanche, des PS bas, comme cela peut-être le cas cette année, n’empêchent absolument pas de faire de la semence de ferme.»

Déterminer la faculté germinative d’un lot

- nettoyer un échantillon de semence en se rapprochant le plus possible du triage qui sera fait par le trieur à façon 
- prélever 200 à 400 graines (échantillonnage en fonction de la taille du lot à tester)
- déposer les graines dans du sable, ou sur du papier buvard, humides
- mettre au froid (4-5°C) pendant 72h, pour lever toute dormance résiduelle
- mettre à température ambiante (20°C) pendant une semaine ; 
- compter les plantules normales (et non la totalité des grains germés).
Le pourcentage de plantes germées normales au bout d’une semaine correspond au taux de faculté germinative (F.G.). Attention, ce taux de F.G., obtenu avec des graines placées dans de bonnes conditions, est un paramètre indicatif (comparaison de lots, etc...), il ne donne pas di-rectement le taux de levée à la parcelle car la levée pourra être fortement impactée par des conditions difficiles (temps sec ou froid, excès d’eau, ...). 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Les Grandes Gueules
Comme le monde agricole, les chasseurs ont désormais leur « Grande Gueule »
Pour faire partie du casting, il faut en avoir... de la gueule. L’émission radiophonique de débat d'actualité a dévoilé ce lundi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde