Aller au contenu principal

Quelles dépenses puis-je déduire de mon revenu imposable ?

Certaines charges supportées en 2020 peuvent réduire votre base imposable à l’impôt sur le revenu. L’économie procurée par leur déduction dépend de votre niveau d’imposition. Rappel de ces charges déductibles de votre revenu.

Les charges déductibles viennent réduire la base imposable du revenu global au sein du foyer fiscal.
Les charges déductibles viennent réduire la base imposable du revenu global au sein du foyer fiscal.
© D. R.

C’est un fait, plus vous serez élevé dans une tranche d’imposition, plus votre montant d’impôt sera réduit. En effet, si vous vous trouvez dans une tranche marginale de 11 %, pour 1 000 € de charges, votre impôt sera réduit de 110 €. En revanche, dans une tranche marginale à 45 %, vous obtiendrez une baisse de 450 € de votre impôt.

 

Pensions alimentaires  

Concernant les pensions alimentaires versées à des ascendants ou descendants : pour être déductibles, elles doivent être versées en application d’une obligation alimentaire civile, lorsque le bénéficiaire est en «état de besoin». 

Si vous avez recueilli vos parents sous votre toit, ou s’ils sont en Ehpad et que vous avez payé certaines dépenses à leur place (frais de séjour, nourriture, par exemple), vous pouvez déduire les sommes de votre revenu imposable, au même titre qu’une pension versée en espèces, à la condition de prouver qu’ils n’ont pas les moyens de l’assumer avec leurs propres revenus. Ce montant n’est pas plafonné à la condition que vous pouvez justifier de la réalité des charges et que ce montant soit compatible entre votre niveau de vie et les besoins de votre ascendant. 

Pour les personnes recueillies, sans ressources, ou âgés de plus de 75 ans sous condition d’avoir des revenus inférieurs à 10 838 € ou 16 826 € pour un couple, vous pourrez déduire une somme forfaitaire de 3 542 € pour 2020 par personne. Cette somme sert à couvrir les frais de repas et de logement.

Pour les enfants mineurs, la pension versée à un enfant non rattaché fiscalement au foyer du débiteur est déductible en totalité, qu’elle ait été fixée par un juge ou pas, à condition que son montant reste raisonnable.

Pour les enfants majeurs «non rattachés au foyer fiscal», vous pouvez déduire pour un montant réel et justifié, la somme de 5 959 € par enfant. Si votre enfant a résidé chez vous toute l’année, vous pourrez déduire un montant forfaitaire de 3 542 € pour couvrir les frais de logement et de nourriture. Si votre enfant majeur est célibataire chargé de famille ou marié ou pacsé et que vous subvenez seul aux besoins de sa famille, la déduction, pour un montant réel et justifié, est plafonné à 11 918 €.

En l’absence d’obligation alimentaire prévue par le Code civil, les sommes versées à des collatéraux (frères, sœurs, oncles, tantes, neveux) ou à des tiers sans lien de parenté n’ouvrent pas droit à déduction. 

 

Cotisations versées sur un PER

Les sommes versées pour votre épargne retraite ou tout autre support : PERP, Préfon, Perin, Corem… sans oublier l’abondement de l’employeur sur un plan d’épargne retraite collectif (Perco) sont déductibles de votre revenu imposable assujetti à l’impôt sur le revenu. Pour autant, ses sommes sont déductibles dans la limite d’un plafond annuel pour chaque contribuable, a minima de 4 052 € et a maxima de 32 419 €, pour les versements effectués en 2020. Cette limite est égale à 10 % du revenu plafonné à huit fois le plafond de la Sécurité sociale. Ce plafond figure sur votre déclaration de revenus de 2020. Vous pouvez utiliser les plafonds non utilisés des trois années précédentes ainsi que ceux de votre conjoint ou partenaires de pacs s’ils ne les a pas utilisés. 

En ce qui concerne les indépendants imposés au réel, les cotisations versées au titre d’un PER ou d’un contrat Madelin sont déductibles de leur revenu professionnel. La limite de déduction est fixée a minima de 4 114 € et a maxima de 76 102 € pour les versements réalisés en 2020. Bien entendu, cette déduction est liée au revenu professionnel dégagé pour le dirigeant.  

 

Retraite mutualiste du combattant

Les versements effectués par les contribuables pour obtenir une retraite mutualiste du combattant sont déductibles du revenu global dans la mesure où ils sont destinés à la constitution d’une rente donnant lieu à une majoration de l’État. Le montant maximal de la rente bénéficiant de cette majoration est fixé à 1 835 € pour l’imposition des revenus de 2020. Ce montant ne constitue pas un plafond de déduction des versements. Ceux-ci sont intégralement déductibles, quels que soit leur montant, tant que la rente pour la constitution de laquelle ils ont opérés n’excède pas ce plafond. 

 

Déficits catégoriels

Concernant les revenus fonciers : si un propriétaire loue un bien et que les charges afférentes à ce bien se révèlent supérieures aux revenus qu’il procure, alors le propriétaire constatera un déficit foncier. Le déficit résultant des dépenses autres que les intérêts d’emprunt est déductible du revenu global à hauteur de 10 700 €.

L’excédent et les intérêts d’emprunt restent imputables uniquement sur les revenus fonciers des dix années suivantes. Si le revenu global est insuffisant pour absorber le déficit foncier dans la limite de 10 700 €, l’excédent du déficit est imputable sur le revenu global des six années suivantes.

Concernant les revenus tirés de la location d’un bien meublé, ils sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Si le loueur est qualifié de loueur professionnel, les déficits tirés de la location sont imputables sans limitation sur son revenu global. Attention, si le contribuable n’exerce pas cette activité à titre professionnel, les déficits ne sont imputables que sur les BIC réalisés au cours de la même année ou des dix années suivantes.

 

Rachat de trimestres de retraite

Les sommes versées pour le rachat de trimestres sont déductibles en totalité et quel que soit leur montant, que ce soit des cotisations versées pour le régime de base ou le régime complémentaire. Elles sont déduites du montant de vos salaires ou de vos pensions imposables en cas de rachat de l’année du départ en retraite. Dans les autres cas, il vient en déduction de votre revenu global.

 

CSG en partie 

La CSG due sur la plupart des revenus du patrimoine (revenus fonciers…) est déductible des revenus de 2020 à hauteur de 6,8 % sur le revenu global du foyer fiscal de l’année de son paiement.

Pour les intérêts, les dividendes, et les plus-values de cession de valeurs mobilières, la CSG n’est déductible qu’en cas d’option pour l’imposition du régime progressif de l’impôt sur le revenu. En cas d’application du PFU (prélèvement forfaitaire unique) il n’y a pas de déduction. Le montant de la déduction de la CSG est calculé et déduit automatiquement du revenu imposable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde